Algérie coloniale

Les militants et responsables de la coordination Ouest du MAK-Anavad traqués à Tizi Wezzu

TIZI WEZZU (SIWEL) — Plusieurs militants qui se trouvent actuellement à Tizi Wezzu ville nous ont informés qu’ils sont poursuivis par des policiers en civil.

Rachida Ider et son mari, Ravah Berradj, risquent d’être arrêtés à tout moment. Ils ont été approchés par des policiers pour une vérification de papier mais ne les ont pas arrêtés.

Lazhar Bessadi et Slimane Kadi et deux étudiantes ont failli être arrêtés devant l’université de Hasnaoua mais la police n’a pas osé, craignant sans doute la réaction des étudiants.

Une véritable chasse aux militants souverainistes s’opère actuellement à Tizi Wezzu. La police coloniale voyant que l’intimidation des militants, la pression sur les parents, les tentatives de marchandages, les menaces de plaintes judiciaires et le chantage n’ayant pas empêché la Présidente de la coordination de l’Ouest de mettre sur pied son exécutif et de préparer les marches du 20, semble revenir à ses vielles méthodes : l’arrestation des militants.

Au moment où nous publions ces lignes, le militant Massnsen Aylimas est toujours au commissariat central de Tizi Wezzu.

Un rassemblement a lieu actuellement face au commissariat central de Tizi Wezzu. La coordination Ouest du MAK-Anavad appelle l’ensemble des militants, des citoyens et des étudiants à se rendre devant le commissariat central de Tizi Wezzu.

nbb
SIWEL 041729 Apr 17

Partager ceci...
Les militants et responsables de la coordination Ouest du MAK-Anavad traqués à Tizi Wezzu
Click to comment

Commenter cette publication...

Haut