AT YETTURA (SIWEL) — Les citoyens du village At Ɛervi de lεarc At Yettura sont en colère contre le pouvoir algérien et son armée après que cette dernière ait commis, jeudi 27 octobre, une violation contre l’honneur et la dignité de ce village perché à plus de 1000 mètres d’altitude.

 

L’armée algérienne a osé franchir les limites de l’intouchable. Une exaction militaire intolérable dont deux citoyens ont été victimes.

La première victime était en train de chasser dans les champs qui appartiennent au village lorsque des individus en tenues militaires lui ont sauté dessus et pour l’embarquer sans penser ni aux principes fondamentaux de la gestion territoriale du village ni à la convention de Genève ni au moins à leur constitution qui n’a de constitution que le nom.

La deuxième victime de ces exactions habite les maisons limitrophes du lieu de l’embuscade. Il a retrouvé son jardin à légumes saccagé et la citerne d’eau qu’il avait installée pour irriguer ses champs était trouée par des coups de couteaux à l’aide d’une arme militaire. Des actes, que les nombreux habitants du village assimilent à ceux perpétrés par l’armée coloniale française au moment de la guerre 54-62.

La section MAK At Yettura dénonce, à travers un cri d’indignation et de révolte, cet acte qui viole des principes du village en question comme le sont ceux des nombreuses victimes d’actes de pillage et d’extorsions ainsi que de fausses bavures qu’on a vu commises par Alger contre la Kabylie.

La question qui se pose par les citoyens de la région est : pourquoi cet acte de provocation et pourquoi maintenant ?

MAK At Yettura
SIWEL 011339 OCT 16

Partager ceci...