Sélectionner une page

TUVIRETT (SIWEL) — Dans la nuit de mardi à mercredi 31 janvier 2018, aux environs de 1h du matin, des éléments de la gendarmerie coloniale algérienne ont procédé à l’arrachage de l’un des deux drapeaux kabyles plantés sur le toit du magasin du militant souverainiste kabyle, Madjid Aggad, à Saharidj dans le département de Tuvirett.

Ce sont des témoins oculaires qui ont surpris ce convoi composé de deux 4×4 de la gendarmerie, qui les ont fait fuir, réussissant ainsi à sauver l’autre drapeau kabyle, installé plus haut sur le toit et qui continue de flotter dans le ciel de Saharidj.

Contactés par Siwel, le commerçant Madjid Aggad ainsi que le président de la coordination régionale Sud du MAK-Anavad, Yousef Messouaf, condamnent cet énième acte de lâcheté des forces coloniales algériennes occupant la Kabylie contre l’emblème de la Kabylie libre.

Pour rappel, un appel à mobilisation des militants indépendantistes mais aussi de tous les citoyens kabyles devant le tribunal de Tuvirett a été émis par la ministre kabyle des Affaires juridiques et des droits humains, Sakina At Sliman, pour le 06 février prochain, en soutien à Madjid Aggad, harcelé par la « justice » algérienne qui couvre un terroriste islamiste « repenti » et la gendarmerie algérienne.

kn/wbw
SIWEL 312355 JAN 18

Appel à mobilisation le 06 février pour soutenir Madjid Aggad

Partager ceci...