EGYPTE (SIWEL) — Des dizaines de coptes, au moins 25, sont décédés suite à l’explosion d’une puissante bombe dans l’église copte orthodoxe du Caire. Les coptes d’Egypte, qui représentant entre 10% et 15% de la population totale d’Egypte, ont été victimes de plusieurs attentats ces dernières années.

 

Le peuple copte représente entre 10 millions et 15 millions d’individus, des chrétiens dont l’histoire remonte à plus de 2000 ans. Après l’arrivée de l’Islam en Egypte, ils ont connu le phénomène d’arabisation. Leur langue, dérivée de la langue égyptienne ancienne, s’est essoufflée et n’est utilisée que dans la liturgie. Les Coptes orthodoxes d’Egypte constituent la communauté chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient et l’une des plus anciennes.

En 2013, quand la confrérie des Frères musulmans était au pouvoir, des dizaines d’églises ont été incendiées et plus de 100 mille coptes ont dû quitter l’Egypte. De tout temps exclus du pouvoir, leur isolement s’est accentué ces dernières années, d’autant plus qu’ils ont joué un rôle déterminant dans la révolte contre la dictature de Moubarak, en 2011, puis contre Mohamed Morsi.

L’attentat a eu lieu vers 10h (08H00 GMT) dans l’église Saint-Pierre et Saint-Paul. La bombe serait constituée de TNT. Aucune information sur les commanditaires de cet attentat pour le moment.

Dans un message parvenu à notre rédaction, la Présidence de l’Anavad a condamné sans réserve cet attentat et a exprimé son soutien indéfectible aux Coptes.

nbb
SIWEL 111623 DEC 16

Partager ceci...