La leçon de liberté d’expression de la chaîne Amel TV de Hichem Aboud

EXIL (SIWEL) — Les médias algériens, toutes tendances confondues, prouvent de plus en plus leur allégeance et leur servilité au régime colonial d’Alger, même en ces temps où un vent de liberté semble souffler sur les peuples d’Algérie. Le black out imposé au MAK et à Mas Ferhat Mehenni est scrupuleusement respecté, à quelques exceptions près. Et c’est en connaissance de cause, par malice, que Hichem Aboud, le responsable d’Amel TV a déclaré à la fin de l’émission « Tant pis pour ceux qui ne vont pas dormir ce soir en voyant Ferhat Mehenni sur Amel TV« .

L’annonce de la candidature de Mas Ferhat Mehenni en tant que candidat du boycott et du rejet du vote à la présidentielle algérienne pour représenter la voix de la Kabylie libre et indépendante a été bruyamment ignorée par la presse algérienne. Seule la jeune chaîne télé « Amel Tv » de Mas Hichem Aboud a osé sortir du lot, en ouvrant, le 25 février dernier, son antenne à Mas Ferhat Mehenni qui a été filmé durant plus d’une heure avec en arrière-fond le drapeau officielle de la Kabylie indépendante, émission dont la diffusion a battu tous les records de la chaîne Youtube d’Amel TV avec près d’un quart de million de vues en 4 jours (au 02/03/2019).

En effet, le président du MAK et de l’Anavad, l’invité d’une émission sur les élections en Algérie et le mouvement de contestation en cours, s’est allègrement et volontiers prêté au jeu des questions-réponses avec Hichem Aboud, Abdou Semmar et Merouan Boudiab, dans le cadre d’un débat ouvert, libre et sans a priori. Un débat de haute facture à en juger par la qualité des questions posées, la franchise des réponses données et la profondeur des analyses faites lors de cette émission.

La différence des points de vue politique tout comme les divergences sur les projets de société ou encore sur l’avenir de l’Algérie et de la Kabylie n’ont fait que rehausser la qualité de cette émission. Ce qui honore l’ animateur de cette émission, Merouan Boudiab, le chroniqueur Abdou Semmar, et le responsable de Amel TV, Hichem Aboud, qui se sont singularisés par leur degré de professionnalisme et la force de leur conviction démocratique. La presse algérienne dite « libre et indépendante » devrait en prendre l’exemple.

L’émission sera prochainement rediffusée sur la chaîne TaqVaylit.TV disponible par satellite en Kabylie (Satellite BADR-5 26° Est / Fréquence : 12,303 MHz / Polarisation : Horizonale / Symbol rate : 27500 KS/s).

ho/wbw
SIWEL 022000 MAR 19

Partager ceci...