RABAT (SIWEL) — Le roi Mohammed VI a nommé hier, 3 janvier un nouveau gouvernement. Celui-ci est dirigé comme prévu par l’islamiste Abdelilah Benkirane, chef du Parti de la justice et du développement (PJD), vainqueur des législatives en novembre 2011. Le PJD prend le plus grand nombre de ministères, dont deux importants, la Justice et les Affaires étrangères.

 

Le roi du Maroc nomme un nouveau gouvernement
Le Parti islamiste hérite du ministère de la Justice et aux Libertés. A sa tête, Moustafa Ramid, un avocat réputé conservateur.

Les Affaires étrangères, sont confiées à Saad-Eddine el-Othmani l’ancien patron du PJD.

Le ministère de l’Intérieur, est en revanche confié à un ex-ministre du Mouvement populaire, Mohand Laenser.

Les ex-communistes du PPS obtiennent quatre ministères, dont celui de l’Habitat et de l’Urbanisme, confié à Nabil Benabdallah, ainsi que la Santé, et l’Emploi.

L’Istiqlal, le plus vieux parti du Maroc obtient le ministère de l’Économie et des Finances. Celui-ci est confié à Nizar Baraka.

Les femmes sont les grandes absentes de ce gouvernement. Il n’y en a qu’une, Bassima Hakkaoui, nommée au ministère de la Solidarité et de la Famille.

cc
SIWEL 040943 JAN 11

Partager ceci...