TIZI-OUZOU (SIWEL) — Nous venons d’apprendre que le Président du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie, Bouaziz Ait-Chebib, a été relâché aux environs de 12h30 – 13h. Suite aux interrogatoires habituels sur les « activités » et les « intentions » du MAK, un procès-verbal, entièrement rédigé en arabe, a été établi par la police algérienne. Le président du Mouvement souverainiste kabyle a refusé de le signer.

Quant à l’interrogatoire sur les « activités » et les « intentions » du MAK, Bouaziz Ait-Chebib a renvoyé la police algérienne aux programmes et déclarations publiques du MAK. Celles-ci sont parfaitement claires et peuvent se synthétiser par :  » Le MAK oeuvre à l’avènement d’un Etat kabyle »

Pour ce qui est de Hocine Azem, celui-ci se trouve encore au commissariat d’Iwadhiyen (Oudhias). Un procès verbal est en train de lui être dressé par les policiers algériens mais il est plus que probable que lui non plus ne le signera pas.

 

SIWEL 161340 AVR 15
Partager ceci...