MUNICH (SIWEL) — Le ministre des Relations internationales et vice-président du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad), Lyazid Abid, a dénoncé « avec vigueur cette énième agression contre la Kabylie » suite à l’enlèvement par des terroristes algériens d’un touriste français venu faire de la randonnée en Kabylie

 

Le Gouvernement Provisoire de la Kabylie (GPK), a pris déjà cette nouvelle très au sérieux. Lyazid Abid, vice président de l’ANAVAD et chargé des relations internationales et s’interroge sur l’identité des ravisseurs

« Nous dénonçons avec vigueur cette énième agression contre la Kabylie. Selon nos informations, les Kabyles en compagnie du touriste Français ont été relâchés alors que le ressortissant Français est encore entre les mains de ses ravisseurs », a déclaré Lyazid Abid.

« Nous alertons la communauté internationale sur ce qui se passe en Kabylie. Une région surmilitarisée mais qui fait face depuis des années à une insécurité de plus en plus alarmante. Pourquoi les enlèvements ne se produisent qu’en Kabylie ? », se demande encore le numéro deux de l’exécutif kabyle.

wbw
SIWEL 222113 SEP 14

Partager ceci...