Anavad

Le Ministre de la langue et de la culture kabyles propose une journée nationale et internationale de la robe kabyle

PROPOSITION (SIWEL) — La robe kabyle marque les esprits par son élégance, ses couleurs, sa luminosité et sa décence.

À travers le temps, elle a fini par se forger des attributs multiples. Son aspect ornemental et élégant et son architecture illustrent le savoir-faire des femmes kabyles. Les motifs et la symbolique qui lui sont associés évoquent à la fois l’identité kabyle et la résistance à l’aliénation culturelle, tandis que son aspect féminin nous rappelle le rôle joué par la femme kabyle dans la préservation de notre identité et de nos valeurs. Elle a aussi marqué l’imaginaire de tout kabyle tant elle fut et demeure une pièce maîtresse du décor environnemental en Kabylie.

La robe kabyle atteste aussi que, pour être décent, un habit féminin n’a pas besoin d’être sombre, hideux et ténébreux; au contraire il peut être à la fois beau, chamarré et lumineux.

Pourtant, pendant longtemps, des jeunes collégiennes et lycéennes se faisaient humilier par des responsables d’écoles uniquement parce qu’elles la portaient.

Chez les Kabyles, c’est l’incompréhension totale! De tels gestes ne peuvent s’expliquer que par l’endoctrinement anti-kabyle dangereusement distillé par les médias et les programmes éducatifs et par les responsables politiques algériens.

C’est ainsi que le ras-le-bol fut atteint le 23 avril 2013, lorsqu’un responsable scabreux d’un lycée humilia et renvoya une jeune fille de son établissement parce qu’elle s’y est présentée en robe kabyle. Ahuries par cette énième humiliation, les filles de ce même lycée se sont donné le mot en vue de se présenter toutes en robes kabyle, le lendemain, en guise de protestation. La fille renvoyée de l’école fut réintégrée.

Depuis, cet événement est commémoré chaque année pour rappeler le rôle de résistance de la femme kabyle. La journée « robe kabyle » fut instaurée et célébrée partout, y compris dans la diaspora, donnant ainsi lieu à de magnifiques ballades en robes kabyles à travers le monde, suscitant autant la fierté des Kabyles que la curiosité et l’émerveillement des autres peuples face à de telles scènes charmantes, ambiantes et ambulantes.

S’inscrivant en diapason avec son peuple, pour perpétuer cette symbolique de résistance associée à la robe kabyle, et pour amplifier cette belle initiative de ballades kabyles, le ministère de la Culture et de la langue kabyles propose au président de l’Anavad, Mass Ferhat At Sɛid, de décréter « journées nationales et internationales de la Robe kabyle » le premier weekend du mois de mai.

Karim Achab,
Ministre de la langue et de la culture kabyles au sein de l’Anavad
SIWEL 272015 Apr 17 UTC

Partager ceci...
Le Ministre de la langue et de la culture kabyles propose une journée nationale et internationale de la robe kabyle
Click to comment

Commenter cette publication...

Haut