IFIGHA (SIWEL) — Le militant du MAK, Achour Arrouche, a entamé une grève de la faim ce mercredi 19 octobre. Une information révélée par le Mouvement souverainiste kabyle dans un communiqué où il explique que ce citoyen, père de famille, est victime de persécution depuis plusieurs mois de la part du maire FLN d’Ifigha. ce dernier a même osé agresser physiquement Mas Achour Arrouche il y a quelques jours au sein même du siège de la commune. Ci-dessous le communiqué du MAK :

 

AFRANIMAN I TMURT N IQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTODETERMINATION DE LA KABYLIE

COMMUNIQUÉ

Le militant du MAK Achour Arrouche vient d’entamer ce jour mercredi 19 octobre 2016 une grève de la faim au niveau du siège de la commune d’Ifigha.

Mas Achour Arrouche était un fonctionnaire assidu estimé de la population qui avait une haute considération de la charge qui lui est dévolue au service des citoyens de sa commune.

Cet engagement sincère au service des citoyens de la municipalité d’Ifigha l’a amené naturellement à s’engager à militer au sein du MAK pour se mettre à la disposition de la Kabylie toute entière.

Le maire et ses sbires, instrumentalisés par les services de répression de la région ont monté contre M. Arrouche une conjuration qui n’a même pas épargné ses enfants dépouillés des aides scolaires auxquelles ils ouvrent droit.

Aux dernières nouvelles, le maire d’Ifigha, encouragé par une promesse d’impunité, s’est permis de s’en prendre physiquement au citoyen Achour Arrouche au sein même du siège de la commune. Plusieurs témoins ont assisté à cette agression.

Le MAK dénonce avec la dernière énergie cette attaque sauvage de la part d’un édile censé être au service des administrés et qui s’avère n’être qu’un lâche exécutant de l’état algérien dont le gangstérisme le plus abject est devenu un mode de gestion courant en Kabylie.

Le maire d’Ifigha qui, en plus d’avoir persécuté pendant des mois un modèle d’acteur social de sa circonscription, a fini par porter atteinte à son l’intégrité physique, doit répondre de ses actes.

Le MAK assure M. Arrouche de son soutien à tous les niveaux. Il soutient également tous les citoyens victimes des mœurs grossières et agressives du maire FLN de la commune d’Ifigha qui mérite à sa tête autre chose qu’un tel énergumène qui étale sa morgue en s’imaginant qu’il est intouchable.

Tizi Ouzou, le 19 octobre 2016
Le MAK

LIRE AUSSI :
Un citoyen d’At Isεad ostracisé par le maire d’Ifigha
Le MAK-Anavad France appelle à un rassemblement contre la répression
SIWEL 192047 OCT 16

Partager ceci...