TUVIRET-Bouira (SIWEL) — Le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie a renouvelé dimanche son appel à rejeter toutes les échéances électorales jusqu’à l’accession de la Kabylie à une autonomie régionale.

 

Le MAK appelle au rejet de toutes les élections jusqu'à l'accession de la Kabylie à une « large autonomie »
Le Comité Exécutif du MAK qui s’est réuni en session ordinaire le samedi 03 septembre 2011 au village de Taqervust, dans la wilaya de Bouira a rappelé « le principe cardinal du MAK qui est de rejeter toutes les élections organisées par le pouvoir jusqu’à l’accession de la Kabylie à un statut de large autonomie ».

« Toute participation aux mascarades électorales avec le pouvoir relève de connivence avec un système qui a érigé en politique nationale, la désintégration de la Kabylie », affirme le MAK dans un communiqué transmis à Siwel.

Cette position exprimée se voulait comme une réponse au « régime algérien qui s’apprête à rendre public un énième projet de révision constitutionnelle ».

Dans ce sens, le Comité exécutif du MAK que préside Mouloud Mebarki, a appelé « les Kabyles à venir massivement participer aux trois marches populaires qui seront organisées contre l’insécurité et pour exiger un référendum sur l’autonomie en signe de réponse à la mascarade constitutionnelle de Bouteflika ».

Il a aussi dénoncé l’Etat algérien qui, selon ce mouvement, n’assure « aucune de ses fonctions en Kabylie qu'[il] l’a livrée à la terreur et la misère sociale ».

« La situation est plus qu’alarmante. En plus de l’insécurité et le chantage économique, le pouvoir d’Alger œuvre sans répit à travers ses instruments idéologiques à l’anéantissement de la Kabylie en tant que peuple, nation et identité », a-t-il souligné.

Trois marches populaires sont prévues par le MAK pour cette rentrée sociale. La première le 13 septembre dans la localité de Ain El Hammam (ex-Michelet), à Tizi-Ouzou le 19 et Akbou le 26 du même mois.

uz
SIWEL 041715 SEPT 11

Partager ceci...