Le drapeau kabyle flotte de nouveau au village du Colonel Amirouche

AQVU (SIWEL) — Lundi soir, des militants souverainistes kabyles du village du Colonel Amirouche fortement soutenus par les citoyens de la localité, ont remis en place les drapeaux Kabyles arrachés lâchement par la gendarmerie algérienne raciste et criminelle envers tout ce qui est Kabyle dont l’histoire retient toujours ses actes barbares en Kabylie durant le Printemps noir de 2001 où des jeunes Kabyles pacifistes se faisaient fauchés froidement à la fleur de l’âge par les balles explosives de ce corps d’armée assassin.

Les villageois que nous avons croisés ont signifié clairement leur ras-le-bol devant les agissements colonialistes de la gendarmerie algérienne dont la présence en Kabylie n’est d’ailleurs plus tolérée depuis longtemps. « Qu’on soit pour ou contre l’idée d’indépendance de la Kabylie est une question relevant du débat politique entre Kabyles, mais l’inviolabilité du village et sa protection est notre question à tous, on doit plus que jamais faire preuve de solidarité entre nous pour déjouer le plan visant à achever la Kabylie par Alger », a déclaré un villageois lors du lever des drapeaux.

La gendarmerie coloniale n’a pas tardé à intervenir ce mardi après-midi pour tenter d’arracher, encore une fois, les drapeaux levés durant la soirée d’hier lundi. Les villageois se sont, à leur tour, mobilisés pour les renvoyer bredouilles du village.

Devant cet acharnement de la gendarmerie algérienne, les villageois sont plus que jamais chevillés à ne pas laisser le destin de leur village sombrer dans le plan des tristes gendarmes algériens tueurs des 128 jeunes Kabyles lors du Printemps noir en 2001 comptant des milliers de blessés dont des centaines d’handicapés à vie.

nn/wbw
SIWEL 062145 MAR 18

Partager ceci...

Laisser un commentaire