PARIS (SIWEL) – A l’initiative de la section-France du mouvement Idle No More – Jamais PLUS l’INACTION1, un rassemblement en hommage aux femmes assassinées et en soutien aux femmes disparues des peuples autochtones, a eu lieu le 14 février dernier dans la capitale française à la place de la république.
Le chanteur kabyle Said Kessas y a participé pour porter la voix de la Kabylie.

 

Etant un peuple autochtone bafoué dans son droit à l’existence par l’Etat colonial d’Alger, le peuple kabyle a été présent à ce RDV à travers une section kabyle de l’IDLE.

Le chanteur Kabyle Said Kessas a été invité à ce rassemblement. Il y a participé afin de porter la voix des femmes kabyles assassinées par les hordes terroristes et les services de l’Etat algériens.

Interrogé par Siwel, Said Kessas déclare : Ma présence ici à la place de la république en tant qu’artiste kabyle, avec mes amis-es militants-es, c’est pour rendre hommage à nos sœurs et femmes assassinées et disparues dans le monde des peuples autochtones en général et en Kabylie en particulier. Ma pensée va aujourdhui à Lila (premier artiste victime du terroristes islamistes) , Nabila Djahnine, Katya Bengana .. Assassinées par le terrorisme islamiste, Madame Abba assassinée par la gendarmerie algérienne… Les peuples autochtone doivent s’entre-aider et conjuguer leurs efforts afin de s’imposer sur l’échiquier international dominé par l’ONU qui est un syndicat des Etats qui les oppriment.

cdb,
SIWEL 181022 FEV 15

Pour rappel, Le mouvement Idle No More – Jamais PLUS l’INACTION1, désigne le mouvement de contestation des Premières nations,Métis et Inuits du Canada déployé en réaction à l’adoption par le gouvernement Harper d’une loi omnibus, Loi C-45, sanctionnée par le parlement canadien, qui entraîne, selon les manifestants, la violation des traités ancestraux
Partager ceci...