TIZI-OUZOU (SIWEL) — La maison de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou commémore aujourd’hui et demain la date anniversaire de l’assassinat de l’écrivain kabyle Mouloud Feraoun par l’OAS (organisation armée secrète), à El Biar (Alger) le 15 mars 1962 avec cinq autres inspecteurs des centres socio-éducatifs en l’occurrence : Ali Hamoutène, Marcel Dasset, Robert Eymard, Max Marchand et Salah Ouild Aoudia.

 

L'assassinat de Mouloud Feraoun et de cinq inspecteurs par l'OAS commémoré à Tizi-Ouzou
Des expositions d’archives qui retracent la vie de ces cinq personnages de notre histoire et d’autres activités sont prévues à Tizi-Hibel, village natale du regretté Mouloud Feraoun.

Au cours de la nuit qui suivit cet assassinat, Germaine Tillion a écrit un long texte qui est paru dans "Le Monde" du 18 mars1962.

On pouvait lire entre autre « Mouloud Feraoun était un écrivain de grande race, un homme fier et modeste à la fois, mais quand je pense à lui, le premier mot qui me vient aux lèvres c’est le mot: bonté… ».

Germain Tillion était l’initiateur en 1955 des centres sociaux que dirigeaient les six inspecteurs assassinés.

tt
SIWEL 141330 MAR 12

Partager ceci...