L’Anavad condamne l’acte de vandalisme sur le drapeau kabyle au village Amirouche

ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
MINISTERE DE LA SECURITE ET DE L’ADMINISTRATION
MINISTERE DES AFFAIRES JURIDIQUES ET DES DROITS HUMAINS

Selon les informations qui nous parviennent des militants et des citoyens du village Colonel Amirouche, situé dans le département de Vgayet, deux drapeaux kabyles ont été enlevés par le dénommé Ahmed K.

Avec l’aide d’une palette, il est monté sur un eucalyptus. Il a fait tomber par terre le câble sur lequel les drapeaux ont été accrochés. Comme il n’arrivait pas à casser le câble, dans la précipitation, il a découpé les drapeaux au moyen d’un instrument en fer.

Déjà, le 06 mars 2018, les militants et citoyens du village du Colonel Amirouche (ex Riquet) ont fait déguerpir les gendarmes coloniaux algériens qui ont voulu arracher le drapeau kabyle avec une grue mobile-nacelle.

Dans la nuit du 08 mars, cet individu a tenté une première fois de retirer le drapeau kabyle, il en a été empêché grâce à la vigilance des villageois. Il a ainsi récidivé dans la nuit de jeudi 15 mars.

Mas Muhend Beloucif, ministre de la Sécurité et de l’Administration, se joint à Massa Sakina At Sliman, ministre des Affaires juridiques et des Droits Humains, pour dénoncer et condamner avec force ces actes orchestrés par le pouvoir colonial algérien qui consistent à déléguer des pouvoirs de nuisance et de violence qui « à un repenti terroriste » comme à Saharidj ou à cet individu qui semble-t-il, selon certaines sources, il aurait été licencié suite « à une falsification de dossiers », par ailleurs un sport national au plus haut niveau des instances gouvernementales algériennes qui est exercé dans l’impunité la plus totale, que la BRI a convaincu de travailler pour eux sous peine d’être arrêté pour « acte criminel » en cas de refus.

Nous interpellons les comités de village, les citoyens kabyles, les associations kabyles à la vigilance, pour déjouer et faire échouer toute tentative de manipulation, de mise en place de systèmes de corruption par des miettes octroyées ici et là par ce pouvoir colonial manipulateur et corrompu qui joue ses dernières cartouches.

A l’exemple de diverses actions comme le dépôt du Mémorandum, le dîner des Entrepreneurs, l’équipe nationale kabyle et biens d’autres actions, le MAK et l’Anavad ont pour objectif de contribuer dès maintenant à construire une Kabylie d’investissements pérennes de progrès, de liberté, de valeurs humaines, de tolérance et d’honneur.

Nous réitérons notre appel à une participation massive des citoyens kabyles que ce soit en Kabylie ou dans la diaspora aux marches de commémorations des Printemps kabyles de 1980 et de 2001, le 15 avril à Paris et le 20 avril en Kabylie.

Pour que la mémoire de tous les martyres de la Kabylie ne soit jamais falsifiée ni tomber dans l’oubli !
Vive la Kabylie libre et indépendante

Exil le 16/03/2018

P/ Le Gouvernement provisoire en Exil (Anavad)

Mas Muhend Beloucif
Ministre de la Sécurité et de l’Administration

Massa Sakina At Sliman
Ministre des Affaires juridiques et des Droits Humains

SIWEL 181100 MAR 18

Partager ceci...