ALGÉRIE (SIWEL) — Les élections législatives algériennes n’auront plus lieu le 20 avril 2017. La pression du MAK et sa capacité de mobilisation en cette journée symbolique dans le combat de la Kabylie pour son identité ont finalement fait changé d’avis au pouvoir algérien, qui n’a pas eu d’autre choix que de repousser ces élections jusqu’au 27 avril.

 

Le 20 Avril étant une journée où le mouvement souverainiste kabyle organise des marches partout en Kabylie et où il mobilise des centaines de milliers de citoyens, le pouvoir algérien a commis un acte de provocation et de défiance à l’encontre du MAK en décidant d’organiser ses élections le 20 Avril.

Le Président de l’Anavad, Mas Ferhat Menni, s’est exprimé à ce sujet, lors du dernier rassemblement au Trocadéro le 23 octobre dernier, où il n’a pas mâché ses mots contre le pouvoir algérien et ceux qui confectionnent des listes en Kabylie : "La grande honte à tous ceux qui participeront à ces élections, c’est que ça se passe le 20 Avril ! C’est la confiscation de la mémoire, du combat de la Kabylie qu’on veut opérer. C’est inadmissible pour nous."

A rappeler que des partis, comme le FFS et le RCD, comptent prendre part à ces élections tout en affirmant que c’est une mascarade électorale et que ces élections sont biaisées d’avance. L’argument du RCD est que sa participation lui donnera accès aux médias publics et aux salles pour des meetings.

nbb
SIWEL 091325 DEC 16

Partager ceci...