L’acharnement contre le Groupe de Rebrab continue

VGAYET (SIWEL) — Le bras de fer se poursuit entre le Groupe Cevital appartenant à l’homme d’affaires kabyle Issad Rebrab et l’Entreprise du Port de Vgayet (Bejaia) à sa tête Djelloul Achour au service du régime colonial d’Alger.

En effet,  le groupe Cevital vient de faire l’objet d’un nouveau blocage de ses équipements par l’EPB.

Selon les informations rapportées par la presse, le Groupe de Rebrab, est accusé de vouloir faire passer des équipements industriels destinés à l’usine de trituration de graines oléagineuses prévue au niveau de la partie du port de Bejaia exploitée par le Groupe Cevital, et qui fait l’objet d’opposition et d’interdiction par les autorités algériennes antikabyles.

Pourtant les portes paroles de Cevital, ont affirmé que, «ces équipements ne sont pourtant pas destinés à l’unité de trituration de graines oléagineuse que le groupe d’Issad Rebrab compte installer à Bejaïa».

Précisant que «en tout 16 conteneurs font actuellement l’objet de blocage, dont 15 conteneurs contiennent des bandes transporteuses destinées à la raffinerie de sucre et le conteneur restant, des portes isothermes destinées à l’unité Cojec basée à El Kseur».

Cependant, la direction de Cevital dénonce un acharnement, dont le but est l’asphyxie du groupe Cevital. «Ils veulent l’asphyxie de Cevital et ils s’y emploient en tentant de le priver des pièces de rechange afin de créer une rupture de stock et la panique».

Dans toute cette affaire, le Directeur de l’EPB, essaye de plaire à ses maîtres d’Alger, sous prétexte de vouloir faire valoir la réglementation, sur le seul groupe industriel qui crée de la richesse et de l’emploi en Kabylie en nourrissant des milliers de familles.

Il est à rappeler que, c’est la troisième fois depuis le début de l’année 2017 en cours, que le port de Bejaïa empêche le débarquement d’équipements appartenant au groupe Cevital.

En tout, ce sont 53 conteneurs du groupe qui ont été à ce jour bloqués au dit port depuis le début de l’année, dont 37 conteneurs ont été refoulés du port, et qui sont en stand-by dans des ports européens.

Il est utile aussi de rappeler que, tous les projets de Rebrab en Kabylie sont bloqués depuis belle lurette, dans le but d’empêcher l’émergence d’une économie en Kabylie. Et c’est Rebrab en personne qui l’a dit, il y a près de deux mois, « Ils ne veulent pas d’investissements en Kabylie, c’est eux qui me l’ont dit. Allez investir ailleurs».

anb/wbw
SIWEL 010640 SEP 17 UTC

Partager ceci...