KABYLIE (SIWEL) — De sources sûres, la 40aine de militants souverainistes kabyles du MAK arrêtés en début d’après midi et entassés dans une cellule du commissariat central de Tizi Wezzu, ont été embarqués dans des camions de la police coloniale algérienne, destination : la Centrale de Bastos

 

Parmi les dizaines de militants du MAK et d’autres citoyens toujours arrêtés, l’on a les identités de quelques uns :
Dda Muhand–Wamar Hachim, président de la Commission de Réflexion mise sur pied lors du 3ème Congrès du MAK, Belaid Amarkhodja, président de la Confédération du MAK de la région des Iwadiyen
Mouloud Hammrani
Chavane Oumouhand
Ahcène Graichi
Koceila Ait-Chebib
Amar Lemmouchi.
Rachida Ider et son époux Ravah
Frawsen Jugurtha Louerguioui, président de la Coordination MAK de Attouche
Lezhar Bessadi
Kamira Nait Sid, présidente du CMA
Mustapha Felfoul, cadre du CMA,

A Vgayet, les trois deniers militants souverainistes kabyles dont l’ancien Secrétaire général du MAK, Farid Djenadi, Abderrezak et Aznzar, encore retenus par la police coloniale algérienne ont été libérés vers 15h30.

A Tuvirett, bien que la police coloniale ait encerclé l’université Mohand Oulhadj et intimidé les militants, le rassemblement a pu avoir lieu sans anicroche.

Pour rappel, ces arrestations ont ciblé des citoyens et militants qui ont essayé de participer aux rassemblements prévus dans plusieurs villes de par le monde, en cette Journée internationale des droits de l’Homme, en soutien au peuple d’At Mzav et à ses 170 détenus politiques, dont le Dr. Fekhar qui croupissent depuis le 09 juillet 2015 dans les geôles algériennes.

wbw/nbb
SIWEL 101558 DEC 16

Partager ceci...