ALGERIE (SIWEL) — La proposition de Mounia Meslem Si Amer, ministre algérienne, qui consiste à demander aux femmes de verser leur salaire à l’État algérien afin que ce dernier puisse surmonter la crise financière en cours, a fait le tour du monde. Elle a été largement reprise par les médias français, africains, espagnols mais aussi mexicains, roumains, colombiens et des médias d’autres pays.

 

Avec cette sortie médiatique, la ministre algérienne a réussi à se faire connaitre, malgré elle, même au Pérou où un site d’information national a repris la proposition saugrenue de cette ministre jusque-là méconnue.

« Les femmes algériennes, cadres d’État, notamment, devraient, s’il était nécessaire, céder une partie ou l’intégralité de leurs salaires à la Trésorerie de l’État puisqu’elles sont mariées… Et qu’elles sont financièrement prises en charge par leur mari », c’est, en somme, la proposition de Mounia Meslem Si Amer pour répondre à la crise financière qui touche l’Algérie.
Cela a interpellé plusieurs médias du monde d’autant plus que cette idée vient de la ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme !

Cela a suscité de l’étonnement, de l’indignation, mais aussi de la moquerie.

nbb
SIWEL 021914 NOV 16

Partager ceci...