Kabylie (SIWEL) —L’avènement d’un État kabyle libre et indépendant est une opportunité pour rompre avec les crimes et la brutalité du régime illégitime algérien à l’égard du peuple kabyle. Nous avons vu autrefois, la France coloniale jurait que l’Algérie est française, plus tard c’est l’Algérie qui atteste qu’elle est arabo-musulmane. À tous les coups, les Kabyles sont les victimes de ce mépris et ce déni identitaire.

 

Les kabyles ont libéré l’Algérie. Pour récompenser la bravoure et les sacrifices de ces derniers, l’Algérie leur a imposé depuis sa libération la dénégation et la répression. L’ironie du sort, certains kabyles ont développé envers elle le syndrome de Stockholm. Ils ont une empathie effrénée envers cette Algérie risible au détriment de leur Kabylie ancestrale au point qu’ils sont devenus entièrement algériens mais, étant Kabyles, ils sont des éternels rejetés, des moins que rien.

Toutefois, on ne peut que se réjouir de l’adhésion massive des kabyles indomptables au Mouvement de l’Indépendance de la Kabylie (MIK) seul rempart pour sauver notre identité et notre langue. Ceux qui défendent l’assimilation à l’Algérie, au nom d’une unité nationale mensongère et une fraternité chimérique , sont d’une manière ou d’une autre les complices de l’ethnocide que subit le peuple kabyle.

Ode à la Kabylie libre

Nous t’arracherons des griffes des envahisseurs
Nous soignerons tes plaies et tes blessures
Nous cultiverons tes plaines et tes montagnes
Ô Kabylie ! Tu brilleras entre les plus belles nations

Nous vivrons librement sans doute ni crainte
Nous rendrons hommage à tous tes enfants
Tombés en martyrs pour ton identité millénaire
En chantant ton hymne avec la langue de nos ancêtres

Nous ne regretterons ni ces parvenus moribonds
Ni même l’or noir de ce désert aride
La liberté vaut plus que tous les trésors
Gloire et honneur à tes femmes et hommes libres

Yennayer ameggaz!

Boualem Afir
SIWEL 071037 JAN 17

Partager ceci...