La Kabylie ne pliera jamais ! Par Ukkim A. T.

CHRONIQUE (SIWEL) — À messieurs les tenants d’une occupation abjecte et inhumaine… Ni vos provocations, ni vos intimidations ne feront changer le cours de l’histoire. La Kabylie est déterminée à y aller droit vers son indépendance, et ce n’est pas vos méthodes caporalistes qui l’en empêcheraient. Nous ne vous le répéterons jamais assez ; nous n’avons rien de commun avec vous.

Nos aînés ont mis un terme au colonialisme français, à présent vous imposez le votre en Kabylie alors que nous vous avons offert votre pays artificiel sur un plateau d’argent. Vous persistez à garder la Kabylie, que vous avez enclavée et étouffée, dans votre giron arabo-nihiliste, mais detrompez-vous !

La haine du montagnard ouvertement affichée par certains de vos élus(es) hillaliens, qui disent tout haut ce que la majorité écrasante pense tout bas, ne fait qu’attiser la flemme de la jeunesse kabyle qui ne compte pas rester spectatrice des malheurs, des désastres et de l’enfer qui lui sont imposés par votre bon vouloir et vos  » bons soins « .

Nous avons relevé que depuis le 28 septembre 2017, date du dépôt du mémorandum, à l’ONU, pour l’autodétermination du peuple kabyle, par Mas Ferhat Mehenni, vous avez démultiplié vos méthodes infâmes de représailles à l’endroit de toutes nos militantes et de tous nos militants. Qu’à cela ne tient, la France coloniale est déjà passée par là, et la suite vous la connaissez.

Nous vous l’avons dit et redit, nous ne sommes pas des va-t-en guerre, ni des bellicistes aveuglés. Notre combat demeure politique et pacifique, et finira par triompher. Et vos coercitions n’y pourront rien.
La panique dont vous faites preuve, face à notre mouvement libérateur, ne fait que nous renforcer dans nos convictions.

À l’exemple de votre agitation et de votre affolement face à l’organisation d’une conférence par Mas Aksel Bellabbaci, président de la fédération kabyle de football, nous avons la preuve de votre déroute et de votre consternation face à la Kabylie qui avance inéluctablement vers son indépendance. Dites-vous bien que ce n’est pas en réprimant les Kabyles que vous allez réussir à les transformer en robots dociles et les guider selon vos désirs.

Si le fait que l’équipe nationale kabyle participe à la coupe du monde organisée par la ConIFA, l’alternative de la FIFA pour les Nations sans Etat, vous affole, cela va sans dire que votre système d’occupation est, à ne pas douter, un colosse aux pieds d’argile.
Aucune force militaire n’a, dans l’histoire, arrêté un peuple dans la marche qui le propulse vers sa libération.

Quels que soient les obstacles, les pièges et les embûches que vous mettez sur notre itinéraire, ils ne nous feront jamais fléchir !
Que n’avons-nous pas connu d’écueils, d’adversités et d’anicroches dans notre histoire, et que nous avons su surmonter contre vents et marées.
Nous ne sommes ni malléables, ni façonnables, ni domesticables, contrairement à ces minables supplétifs kabyles qui n’ont honte de rien pour vendre les leurs contre une bouchée de pain. Ces serviteurs de votre occupation, avec un zèle déconcertant, ne perdent rien à attendre ; leur lâcheté nous stimule.

La Kabylie indépendante ne sera ni revancharde, ni vengeresse. Elle sera aux antipodes des errements inhumains dont ont fait preuve, à ce jour, ces vendus à bas prix, sortis de vos laboratoires de moulage. Nous aurons juste besoin de les rééduquer en leur administrant de la pédagogie à dose homéopathique, en leur apprenant le savoir-vivre, sans les brusquer, sans les humilier et sans les dévaloriser malgré leur acharnement avilissant à l’encontre de nos militants(tes).

Soyez rassurés, messieurs les occupants et leurs esclaves kabyles, que notre hardiesse est plus que jamais vent debout, et qu’aucune de vos barrières ne sera assez solide pour nous empêcher de continuer notre route vers notre libération.
Que vous le vouliez ou non, la Kabylie demeurera indomptable !
Le soleil de notre indépendance ne tardera pas à briller. N’en déplaise aux frileux et aux détracteurs de tout bord.

Ukkim A.T.

SIWEL 050800 MAR 18

[Illustration : « I HAVE A DREAM… » En Homme de Paix, Mas Ferhat Mehenni, le président odu Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad), a visité le 09/02/2018 au Mémorial Martin Luther King, Jr. – Yerba Buena Gardens, San Francisco, Californie.

Partager ceci...

Laisser un commentaire