AT IRATEN (SIWEL) — Après la réunion tenue au village d’Iɛewwuden (At Umalu) le 23 décembre dernier, en présence de la Présidente de la CR Ouest du MAK-Anavad, Mass Rachida Ider, les forces de répression coloniales qui ont échoué à empêcher la tenue de la réunion ont convoqué plusieurs militants d’At Umalu.

 

Quelques jours seulement après la réunion, la gendarmerie coloniale s’est permise de rentrer à l’intérieur même du village Iɛewwuden cherchant la moindre information sur les militants et ceux qui ont contribué à la réussite de la réunion.

Plus tard, ils ont convoqué un citoyen qui, selon eux, est celui qui a fourni les clefs de la salle où s’est tenue la réunion. Plus récemment, ce sont quatre militants, qui ont été convoqués par la gendarmerie coloniale.

Achour Mehab, un des militants convoqués et qu’on a contacté, nous a informé qu’il a subi un interrogatoire musclé de près de 2h, durant lesquels le militant indépendantiste Kabyle a assumé ses engagements avec le MAK.

Qui était l’organisateur de la réunion ? Connaissez-vous Rachida Ider ? Voulez-vous diviser le pays ? Détestez-vous les Arabes ? Ce sont autant de questions posées à Achour M.

En sortant de la brigade coloniale, Achour Mehab, nous a affirmé que sa détermination est plus que jamais renforcée et que leur répression n’arrêtera jamais le peuple Kabyle en quête de son indépendance.

À cet effet, la présidente de la coordination régionale ouest du MAK-Anavad, Massa Rachida Ider, condamne avec force ce genre d’intimidation. Pour elle, c’est « l’efficacité et la bonne organisation du MAK-Anavad sur le terrain suite aux nouvelles restructurations et la réussite totale de la marche de Yennayer 2967 » qui sont derrière cette multiplication des convocations : « c’est ce qui explique l’intensification des répressions sur les militants souverainistes Kabyles par des séries d’arrestations, des convocations aux commissariats et des interrogatoires qui durent des fois toute une longue journée, dans le but d’intimider les indépendantistes Kabyles » a-t-elle assuré.

Ainsi elle a tenu à assurer les militants d’At Umalu, qui l’ont reçue le 23 décembre, du soutien de la CR Ouest du MAK-Anavad : « Au nom de la coordination régionale Ouest du MAK-Anavad, je condamne fermement ce genre de répression dont sont victimes les militants pacifiques Kabyles et j’apporte mon soutien indéfectible aux militants de la section Ait Umalu (At Yiraten) convoqués récemment par la gendarmerie coloniale, et je mets en garde contre toute atteinte à l’intégrité physique ou morale de nos militants. »

Hakim K
SIWEL 302033 JAN 17

Partager ceci...