TANALT (SIWEL) — La gendarmerie coloniale est, au moment où nous écrivons ces lignes, dans les rues d’Iferhounene à la recherche de militants venus d’autres régions, dès ce soir, pour assister au meeting prévu pour demain à Tanalt.

La gendarmerie algérienne a prévu d’installer des barrages au niveau des deux entrées du village afin d’intercepter les responsables du Mouvement souverainiste, invités par les villageois afin d’en savoir plus sur le projet d’un Etat kabyle souverain.

Des responsables de la gendarmerie locale ont convoqué le comité du village sur lequel ils ont exercé une énorme pression afin d’interdire ce meeting. Au moins 4 des militants du MAK du village Tanalt ont reçu des appels téléphoniques de la gendarmerie les menaçant.

Néanmoins, les militants et responsables du mouvement sont déterminés à maintenir le meeting. Ils appellent l’ensemble des militants et des citoyens à se rendre demain à Imessouhal (Iferhounene) afin de faire face aux forces de répression algérienne.
« Ensemble, nous les ferons reculer ! » nous a déclaré un des organisateurs.

nbb
SIWEL 162018 FEV 17

Partager ceci...
La gendarmerie algérienne mobilisée pour arrêter les animateurs du meeting du MAK demain à Tanalt
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut