COMMUNIQUE (SIWEL) — L’information nous a été donnée par le président de l’Assemblée Mondiale Amazighe, mas Rachid Raha. C’est cette même ONG qui a envoyé le courrier à la CPI. Les initiatives en soutien aux 170 détenus politiques mozabites se sont accélérées ces derniers temps. Ci-dessous le communiqué de l’ONG amazighe.

 

Le Bureau du Procureur de la Cour Pénale Internationale de la Haye vient de confirmer la réception du courrier envoyé par l’Assemblée Mondiale Amazighe, en la personne de son président, Rachid RAHA concernant la question des flagrantes violations des droits humains des citoyens amazighs dans la région du Mzab algérien, avec la promesse d’étudier les informations y figurant dans le dossier élaboré l’ONG amazighe internationale.

Le Chef de l’Unité des informations et des éléments de preuve du Bureau du Procureur, Mr. Mark P. Dillon, a promis d’étudier ce dossier avec « toute l’attention voulue, conformément aux dispositions du Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale », et il ne manquera pas de communiquer la décision qui sera pris à cet effet.

Nous vous rappelons que l’Assemblée Mondiale Amazighe avait élaboré un dossier précis des flagrantes violations des droits humains dans la région amazighophone du Mzab, consultable sur www.amazigh24.com/sites/default/files/ama_rapport_mzab_nov15.pdf , dénonçant les autorités algériennes qui ne cessent de violer tous les instruments internationaux des droits humains et de piétiner toutes les lois nationales et conventions internationales, en se comportant bizarrement comme une force d’occupation dans cette région, déclarée patrimoine de l’Humanité par l’Unesco. En plus, les dites autorités continuent à ignorer les appels incessants des ONG internationales (Amnesty International, Human Rights Watch, FIDH…), et des institutions internationales.

L’accusé de réception :

em_ack_otp_cr_399_16.pdf EM_Ack_OTP-CR-399_16.pdf

Assemblée Mondiale Amazighe,
SIWEL 082026 DEC 16
Partager ceci...