ATH DOUALA (SIWEL) — Des membres de la cellule de crise installée au lendemain de l’enlèvement de Mourad Bilek ont dénoncé « l’absence de réaction des autorités locales ».

 

La cellule de crise pour la libération de Mourad Bilek dénonce la démission des autorités
Lors d’un rassemblement populaire tenu mardi soir au centre-ville d’Ath Douala, des membres de la cellule de crise ont affirmé que les autorités « n’ont rien fait pour obtenir la libération de Mourad ».

Après plus de deux semaines depuis les enlèvements, aucun contact n’a été établi avec les ravisseurs de Mourad ni ceux d’Ali Hammour, enlevé quant à lui à Mechtras

kab/uz/mb
SIWEL 31155 MAI 11

Partager ceci...