PARIS (SIWEL) — Le linguiste italien Vermondo Brugnatelli, éminent spécialiste de la langue amazighe, a décroché le titre universitaire le plus élevé en France en obtenant hier lundi 12 décembre son Habiitation à Diriger des Recherches (HDR) à l’Université Paris-Sorbonne. Ci-dessous, l’entretien accordé à Siwel :

 

Le Pr. Vermondo Brugnatelli qui est considéré comme l’un des plus grands érudits de la langue amazighe, dirige le Centre d’études Chamito-Sémitiques à l’Université de Milan. C’est en tant que président de l’Associazione Culturale Berbera, qu’il avait fait honneur à la Kabylie en procédant avec la diaspora kabyle au lever du drapeau kabyle à Milan, le 18 avril 2015.

Vous qui avez déjà une qualification universitaire de haut niveau scientifique qu’il est possible d’obtenir après un doctorat, quel était votre motivation pour candidater à l’habilitation à diriger des recherches ?
Alors que cette Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) ne me servira ni en France, pour chercher un poste à l’université, car je suis trop "vieux", ni en Italie, où le titre n’est pas reconnu, je l’ai faite au vu de l’importance que revêt la reconnaissance à haut niveau de la recherche sur le berbère, ce que d’ailleurs tous les membres du jury ont souligné.

Comment s’était déroulée votre soutenance ?
La soutenance s’est déroulée à l’Universite Paris-Sorbonne devant un jury composé du président Jérôme Lentin PR INALCO, les rapporteurs Claire Martinot, PR Paris IV, Harry Stroomer, PR Université de Leiden, du garant Aziza Boucherit, MCF-HDR Paris V ainsi que les examinateurs Patrizia Piacentini, PR Université de Milan et Lionel Galand, Directeur d’Etudes, Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris, ce dernier n’ayant pu intervenir, il a transmis son rapport qui a été lu pendant la séance et qui sera joint au procès-verbal.

Au bout de plus de quatre heures, soit de 14 à 18h30, tous les membres du jury étaient très satisfaits et comme on ne donne pas de "mention" à l’HDR, ils ont tous exprimé leurs félicitations.

Quel est le contenu du mémoire que vous avez présenté ?
Le titre du mémoire de synthèse était "Berbère et Chamito-sémitique. Recherches linguistiques sur la grammaire, le lexique, l’histoire et la société des peuples autour de la Méditerranée" qui m’a permis de résumer mes recherches et était assorti de "Trois parcours de lexicographie berbère" inédits :
1) "Essai de supplément au dictionnaire kabyle-français de Jean-Marie Dallet" (environ 1 300 entrées);
2) "Essai de dictionnaire jerbi-français (parler de Guellala)" (environ 2 000 entrées);
3) "Essai lexicographique sur le berbère du moyen âge (parlers orientaux)" (environ 700 entrées, tirées du manuscrit du commentaire berbère de la "Mudawwana" d’Abu Ghanem)

wbw
SIWEL 131430 DEC 16

Partager ceci...