AT YIRATEN (SIWEL) — L’association culturelle Tigdit est scandalisée après l’interdiction d’une conférence sur les langues berbères par le chef de daïra de Larvεa Nat Yiraten, Khalfaoui Youcef. L’association est accusée de donner une tribune au MAK à travers cette conférence animée par le linguiste Mokrane Chemim. D’après Lyes Belaidi, un enseignant de Tamazight à Larvεa Nat Yiraten, ça serait la 4ème conférence interdite par ce chef de daïra en quelques mois sans qu’il en soit inquiété. Ci-dessous la déclaration de l’association Tigjdit.

 

Association culturelle « TIGJDIT », Taddart Bouadda Ait Oumalou

Déclaration

L’association Culturelle Tigjdit condamne énergiquement l’interdiction, par la Daïra de L.N.I, de la conférence-débat programmée le samedi 03 Ddécembre 2016 et qui devait être animée par l’imminent chercheur et linguiste en question amazigh en l’occurrence monsieur Mokrane Chemim (portant le Thème : Amawal amaynut n Tmazight) et ce, pour des prétextes fallacieux et des raisons inavouées à connotations politiques prétendument avancées par les autorités locales voulant transformé le thème de cette rencontre culturelle à une soit disant propagande ou de tribune pour le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK).

Notre association n’est plus à présenter, encore moins à prouver ses activités sur le terrain où elle a de tout temps contribué à l’épanouissement de la culture et a participé à divers manifestations locales et régionales pour la promotion de cette dernière et depuis sa création 1992 où elle active dans la commune de Larbaa Nath Irathen en collaboration avec la direction de la culture de Tizi-Ouzou.

A cet effet, l’association « TIGJDIT », au delà de la condamnation, se réserve le droit de saisir toutes les instances compétentes pour dénoncer cet abus de pouvoir injustifié et injustifiable.

Le président.

SIWEL 071311 DEC 16

Partager ceci...