Insécurité à Bouzeguene : des milliers de marcheurs pour dénoncer le laxisme de l’Etat algérien

AT YEĞĞAR (SIWEL) — Des milliers de personnes sont descendus dans la rue, aujourd’hui 09 octobre, à Bouzeguène, pour dénoncer le climat d’insécurité qui règne en Kabylie en général et dans leur localité en particulier, répondant à l’appel de la coordination des comités des 23 villages de la localité.

La colère des habitants de Bouzeguène est montée d’un cran ces derniers jours suite à une nouvelle disparition : Alane Farid du village Tazrut, âgé de 40 ans, n’a plus donné de nouvelles depuis le 02 octobre dernier alors qu’il venait de quitter son lieu de travail pour rentrer chez lui.

Le départ de la marche a eu lieu au niveau du collège Hammadi pour se diriger vers le siège de la daïra en empruntant les principales artères du chef-lieu de la ville.

La marche, qui a été appuyée d’une grève générale, a été silencieuse et habillée de banderoles exprimant le ras le bol de la population locale quant au climat d’insécurité qui ne cesse de s’accentuer.


anb
SIWEL 091630 Oct 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire