IΣEZZUGEN (SIWEL) —Une trentaine de délégués de la Coordination des villages d’IΣezzugen, demandant la dissolution de l’APC de la commune depuis septembre 2014, ont tenté de marcher hier vers Alger, avant d’être interpellés…. La visite de l’ex-ministre algérien de l’Intérieur, promettant monts et merveilles, n’a rien changé à la situation de blocage qui perdure à IΣezzugen (Azazga) avec en guise de seule changement visible, la rénovation par l’Etat algérien de la façade rénovée de la prison…

 

Pour rappel les commissions d’enquêtes officielles, relevant du ministère algérien de l’intérieur ou des autorités départementales officielles de la Wilaya, n’ont abouti à rien : « aucune irrégularité »… Autrement dit, rien d’autre qu’une fuite en avant pour différer indéfiniment le problème, espérant sans doute que le problème se résoudrait de lui-même par lassitude et épuisement de la population.

Rappelons que la situation n’a pas évolué d’un iota et que les protestataires, organisés au sein d’une coordination de villages, sont toujours en grève de la faim dans l’objectif de rompre avec la prédation et le squat des biens publics de la commune, en plus du total mépris des citoyens.

C’est dans cet esprit de poursuivre malgré tout la lutte pour la dissolution pure et simple de cette APC (mairie) qu’à été initié cette marche hier sur Alger, capitale de l’Etat algérien. Ils ont vite été interpellés, quelques 10 km après la ville d’IΣezzugen. La gestion des communes de Kabylie avec la généralisation du trafic et de la corruption, érigé en mode de gouvernance par l’Etat algérien est en train de miner la Kabylie.

mel,
SIWEL 091910 JUIN 15

Partager ceci...