Un guet-apens tendu par le Wali à Aokas

AOKAS (SIWEL) — Selon le député indépendant de Vgayet, Braham Bennadji, c’est un véritable subterfuge machiavélique qui a été tendu par le wali de Béjaïa (Vgayet) pour interdire pour la 9ème fois une conférence organisée par le Café littéraire d’Aokas.

Voici son témoignage qu’il a dressé sur son compte Facebook :

« (…) Plus de 500 militants de différentes tendances et trois députés (Bebadji, Tazaghart et Ouali Nora) ont participé à cette marche citoyenne suivi d’une conférence pour dénoncer les interdictions des conférences.

Arrivé sur les lieux de la conférence, nous avons constaté la fermeture de la salle et des policiers positionnés devant la porte. A 20 mètres de la salle des brigades antiémeutes prêtes à intervenir.

Les citoyens protégés par les trois députés ont réussi à ouvrir de force La porte de la salle.
La conférence a commencé, 20 minutes après, le wali via la chef de daïra invite les trois députés au siège de la daïra.

Dès que les trois députés étaient loin de la salle, la police eb a profité pour envahir la salle de la conférence pour sortir le public excepté le caricaturiste Aïnouche, braqué, isolé et tabassé par quatre policiers « maintenant tu peux dessiner » lui ont lancé les policiers. Après les émeutes ont déclaré. (…) »

wbw
SIWEL 221711 JUL 17 UTC

Partager ceci...