Ferhat Mehenni rend hommage à Ali Halli

Ali Halli, un des piliers de la chanson kabyle, s’en est allé après avoir longtemps lutté contre la maladie.
Par sa chanson « Iǧǧa yi-d jeddi avernus », il faisait écho à Mhenni At Waεmaruc (Amroun) avec son « Tettcekkired iyid jeddi-k ».

Avec des mots simples et justes, il incitait les Kabyles à rester fidèles à eux-mêmes et à leurs valeurs ancestrales.
Aimable et courageux, il ne courait pas après le succès. Il lui importait surtout de rester digne en toutes circonstances.

Nous nous sommes connus en 1973, dans l’émission « Iγennayen Uzekka », initiée par Cherif Kheddam et présentée, au début des années soixante-dix par Achrouf Yidir, Mhenni et Velqasem Messaoudi.

Ensuite, c’était dans la clandestinité, que nous nous réunissions avec Masin Uharun, Smail Medjeber, Amar Koubi et Ali Lachemote… dans l’église d’El Mouradia, à deux pas du Ministère algérien des Affaires Étrangères.

J’ai été ému en voyant le témoignage vidéo posté sur YouTube dans lequel il me rendait hommage.
Simple et intelligent, il vivait loin des spots et au coeur des Kabyles.

Chapeau l’artiste !
Tu resteras dans mon coeur.
Pour toutes celles et tous ceux qui te pleurent et pour lesquels tu étais bonheur et mansuétude, je présente mes condoléances les plus sincères

Ferhat Mehenni

SIWEL 282000 NOV 18

Partager ceci...