Hommage

Ferhat Mehenni lors de l’hommage à Ameziane : « Ils ont tué mon fils mais tous les kabyles sont mes enfants »

PARIS (SIWEL) — La Fédération France-Centre du MAK-Anavad a appelé à à commémorer l’assassinat d’Ameziane Mehenni dans la nuit du 18 au 19 juin 2004. Après le dépôt des gerbes de fleurs sur le lieu de l’assassinat, notamment celle déposée par le Président de l’Anavad et l’écrivain Younes Adli, des prises de parole ont eu lieu, à chaque fois avec beaucoup d’émotion.

Muhend Beloucif, Sakina Ait Ahmed, Shamy Chemini, Madjid Boumekla, Nadia Tudert, Samia Kachir, Muhand Taceraft, kamel Iflis, Tayeb Abdelli et Ferhat Mehenni se sont succédé pour rendre hommage à Ameziane Mehenni mais aussi pour réitérer la détermination de la Kabylie à continuer son combat.

Les paroles de Shamy Chemini, qui s’est directement adressé à feu Ameziane, ont été particulièrement touchantes.

Le Président de l’Anavad a pour sa part remercié les présents et a rappelé que tous les 18 juin, c’est la fête des pères alors que pour lui c’est une journée de deuil. Le Président de l’Anavad a déclaré le pouvoir algérien lui a tué un enfant, oubliant que tous les kabyles sont ses enfants. Mass Ferhat Mehenni a rendu hommage aux martyrs de la Kabylie, ceux de 2001 et ceux qui ont été victimes du terrorisme intégriste. Il s’est également adressé aux militants kabyles violentés récemment, pour les assurer que ce qu’ils ont subi ne fait que légitimer le combat pour l’indépendance.

En Kabylie, c’est hier qu’un recueillement sur la tombe d’Ameizane Mehenni a eu lieu.

Toutes prises de paroles :

nbb
SIWEL 181527 Jun 17 UTC

Partager ceci...
Ferhat Mehenni lors de l’hommage à Ameziane : « Ils ont tué mon fils mais tous les kabyles sont mes enfants »
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut