Energy Observer, baptême officiel demain 5 juillet à Paris

SCIENCE (SIWEL) — Energy Observer, le tout premier bateau à avec des énergies renouvelables arrive aujourd’hui à Paris où ils sera amarré sur les quais de le seine juste à côté de le Tour Eiffel.

Ce Catamaran de légende, Enza New Zealand, le catamaran avec lequel Sir Peter Blake remporta le trophée Jules Verne en 1994, connaît une nouvelle jeunesse et une nouvelle aventure , celle-ci est scientifique. Il sera le premier bateau à utiliser un « mix d’énergie renouvelable » et ce sans émission de gaz à effet de serre. Il sera propulsé par le vent, au moyen de deux éoliennes verticales et d’une aile de traction , ainsi que le Soleil, avec 130 m2 de panneaux solaires en plusieurs technologies. Il pourra aussi transformer l’eau de mer en hydrogène afin de stocker l’énergie pour une longue durée.

Le projet est né grâce à la collaboration de Victorien Erussard, porteur du projet avec une expérience de 10 ans de course à travers les océans. Il a rejoint en 2013 Fréderic Dahirel pour la construction d’Energie Observer.
Ce projet est parrainé par Nicolas Hulot actuel ministre d ‘Etat, ministre de le la Transition écologique et solidaire et de Florence Lambert (directrice du LITENde CEA Tech)et toute son équipe scientifique.

Jérôme Delafosse, scaphandrier professionnel et explorateur en mer est le chef de cette expédition.

Energy observer ce Catamaran de 30,5 mètres de long et d’un poids de 20 tonnes va faire le tour du monde durant 6 ans avec 101 escales dans 50 pays. Le but de ce projet est de promouvoir les énergies renouvelables, pour Victorien Erussard le capitaine du bateau « l’idée c’est d’aller à la rencontre des énergies du futur» rencontrer des gens inspirants, des inventeurs et des entrepreneurs pour détecter des solutions innovantes. Naviguer ainsi à travers les mers et les océans pour démontrer l’efficacité et les performances des énergies hydrogène dans un monde marin hostile.

Il y aura à son bord des scientifiques, des chercheurs, des ingénieurs et des journalistes scientifiques qui vont étudier le comportement de ce bateau et tester l’efficacité de cette chaîne de production énergétique reposant uniquement sur le couplage de différentes énergies renouvelables et en valider l’application en milieu terrestre.
Pour Nicolas Hulot c’est  « un exemple absolument merveilleux d’un bateau qui est autonome, et si ce bateau peut être autonome, à terme, une ville, un immeuble, un quartier pourrait être autonome ».

Energy Obeserver mis à l’eau pour le première fois le 14 avril 2017 à Saint Malo sera baptisé officiellement ce mercredi 5 juillet par Nicolas Hulot, son parrain, en présence de Anne Hidalgo, la Maire de Paris et de personnalités du monde scientifique, politique et artistique.

La Kabylie, où le soleil ne manque pas, une fois indépendante, doit accorder une grande place à l’écologie, au développement durable et aux énergies renouvelables. Une expérience scientifique à suivre de près.

Ce bateau sera l’attraction scientifique Parisienne de cette semaine. Si vous y allez, n’oubliez pas vos appareils photos parce que Energy Observer est un très beau bateau au design revisité et profilé tel un vaisseau futuriste, ce qu’il est en somme.

Menal At Qasi
SIWEL 041534 Jul 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire