Les élucubrations grotesques du site « algeriepatriotique »

POLITIQUE (SIWEL) — Le site néofasciste antikabyle, anti-amazigh et pro-arabo-islamiste, « algeripatriotique » s’attaque de nouveau, dans son édition du 14/12/2017, à ce qui semble être son cauchemar et son abcès de fixation qu’est le mouvement indépendantiste kabyle. Il a de nouveau déversé sa haine et sa morve contre le MAK (Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie) de Ferhat Mehenni en l’accusant d’être de mèche avec le Mossad, l’agence des services israéliens, qui le financerait pour faire exploser l’Algérie ! Impudiquement, il titre : « Le Mossad : C’est avec le MAK que nous ferons exploser l’Algérie » (sic). Il a déjà écrit quelque chose de similaire il y a deux ans et Ferhat Mehenni l’avait mis au défi d’apporter, par la référence, la moindre preuve de sa citation. Nulle part, Yossi Cohen auquel il attribue la phrase n’a écrit ou dit une telle énormité. Mais les adeptes de Goebbels savent qu’en communication « plus c’est gros, mieux ça passe ! »

Ce site appartenant à un clan des généraux colonialistes algériens accuse tous les mouvements de protestation, quelle qu’en soit la nature, et « tous ceux et celles qui sont éligibles à une visibilité internationale » (artistes chanteurs, écrivains, éditeurs, intellectuels…) d’être à la solde du néocolonialisme qu’il définit comme « l’impérialisme occidentalo-sioniste ! ». Pas moins que cela. Rien ni personne ne trouvera donc grâce à ses yeux : les manifestations en Kabylie depuis 15 jours, au M’zab il y a plus de deux ans, ou ailleurs ; les écrivains Boualem Sansal, Kamel Daoud, Yasmina Khadra, l’historien Benjamin Stora, le cinéaste Alexandre Arcady… sont tous des manipulés et des vendus ! A le croire, le Mossad serait derrière toute expression critique vis-à-vis du régime colonialiste algérien que tout le monde sait « moribond ». Les hommes n’auraient aucune intelligence et se feraient manœuvrer comme des robots.

Mourez d’abord, on reconnaîtra votre langue et vos droits après

Sa sortie du jour est visiblement suscitée par la réussite des marches grandioses de la Kabylie où la drapeau kabyle et l’hymne national qui l’accompagne ont dominé les manifestations. Tout en condamnant cette gigantesque mobilisation, pourtant déclenchée par un acte de provocation de la part du parlement colonial en ayant refusé la promotion de Tamazight dont le Kabyle est l’une des langues, il propose que les Kabyles attendent patiemment de perdre leur identité et leur langue pour que des spécialistes, à Alger, puissent alors se pencher sur leur cas. Mourez d’abord, on reconnaîtra votre langue et vos droits après. Ce faisant, ce site est si aveuglé par sa haine du Kabyle qu’il n’a même pas la force d’une fausse promesse à l’égard de la Kabylie.

Ne parvenant pas à rameuter les intellectuels contre le MAK avec lequel nombre d’entre eux sympathisent, il se met à les condamner. Se sentant seul sur le bateau Algérie emporté par les flots de la corruption et du déni d’existence des peuples et de leurs droits, il enrage et se lance dans un délire où les élucubrations font office d’arguties.

En septembre dernier, il avait déjà pris pour cibles la fête de l’Huma et le PCF qu’il avait qualifié « d’officine étrangère » qui « coacherait » le MAK à des fins impérialistes. Mais qui menace d’exploser l’Algérie si ce n’est ceux qui la gèrent par la trique et l’incompétence totale ?

Des dirigeants qui ont vendu le gaz et le pétrole des peuples d’Algérie ne peuvent se targuer d’être des patriotes et encore moins de soutenir les causes justes des autres peuples.

Quoi de plus traitre, antipatriotique, anti-démocratique que de fermer les yeux devant les crimes de de l’Algérie des années Ben Bella à celles de Bouteflika ? Un président malade et mourant, des changements de gouvernement tout aussi subits qu’inexpliqués, une crise financière et économique aiguë, des conflits régionaux et tribaux sanglants, une répression des plus féroces contre la Kabylie, musellement de toutes les voix d’expression et l’on se targue de patriotisme ! de quel patriotisme ce site est-il le nom ? Ne fait-il pas partie des « agents » qui ont mené le pays à l’éclatement ?

Les luttes pacifiques de libération nationale au XXIe siècle

Des leçons de patriotisme, d’anti-impérialisme et de démocratie, les rédacteurs du site de désinformation dit « algeripatriotique » en ont vraiment besoin pour sauver au moins leur âme de l’infamie. Nous avons déjà eu à répondre dans cet espace au passé pas vraiment « patriotique » des pères des propriétaires de ce site. Lorsque les militants du Mouvement national s’étaient engagés dans la voie révolutionnaire pour en finir avec le système colonial, les Nezzar étaient de l’autre côté de la barricade. Nous renvoyons nos lecteurs à notre article sur ce sujet qui aurait eu au moins pour effet de faire taire ces imposteurs. Mais décidément le MAK et Ferhat Mehenni ont à faire à une officine trop malintentionnée et c’est pourquoi nous adoptons cette ligne de front faite de nos idées et nos engagements.

Et pour parler des concepts justement, quelle serait la définition de la lutte anti-impérialiste au XXIe siècle si ce n’est celle adoptée en pratique par le MAK et Ferhat Mehenni. Un combat qui consiste à se débarrasser des derniers vestiges du colonialisme, les frontières tracées en fonction d’intérêts autres que ceux des peuples, à redessiner la carte de l’Afrique du Nord mais aussi d’autres régions en tenant compte des aspirations des peuples… N’est-ce pas là le vrai sens du combat anti-impérialiste ? Le combat des peuples pour leur souveraineté s’opposera forcément aux intérêts des Etats oppresseurs et à ceux qui les soutiennent. L’exemple édifiant nous a été donné récemment par les peuples kurde et catalan. La lutte pour l’autodétermination est naturellement une bataille patriotique et s’y opposer c’est se faire l’allié de l’oppression et des Pinochet du monde.

Akli Ameziane
SIWEL 150745 Dec 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire