TUBIRET-Bouira (SIWEL) — Deux fonctionnaires de l’Entreprise nationale des détergents, ENAD, ont tenté, cet après-midi de mettre fin à leurs jours, en procédant, pour l’un d’eux, père de famille de son état, à s’asperger d’essence pour se mettre le feu, et un autre, qui s’apprêtait à boire de l’acide.

 

Deux tentatives d'immolation et de suicide à Tubiret (Bouira)
Ils sont fonctionnaires contractuels à l’Entreprise nationale des détergents, ENAD. Ils sont quelques 500 personnes à être licenciés pour fin de contrat et refus des responsables de le leur renouveler. Ces derniers, les fonctionnaires, se sont réunis en rassemblement, aujourd’hui matin, devant le siège de la daïra de Sour El Ghozlane. Une délégation est reçue par le chef de daïra qui expliquait qu’il n’a pas le pouvoir de prendre une quelconque décision, car cela relève des compétences du secteur économique qui sont loin d’être les siennes.

Les ex-fonctionnaires de l’ENAD se sont donnés rendez-vous pour cet après-midi devant le siège de la wilaya de Tubiret (Bouira), afin, disent-ils « de déverser leur colère à plus grande échelle », a déclaré un fonctionnaire à Siwel. Il a ajouté que son équipe a observé un sit-in devant le siège de la wilaya, tout en exigeant qu’une délégation soit reçue par le wali.

Selon des informations parvenues à Siwel, l’entreprise serait « en difficultés financière », ce qui a fait qu’elle « ne peut reprendre les fonctionnaires ».

AAI
SIWEL301625JAN11

Partager ceci...