AT YETTURA (SIWEL) — Deux militants du village At Ɛervi, à At Yettura (Iferhounène), ont été arrêtés ce matin alors qu’ils prenaient des photos sur la neige, munis du drapeau kabyle. Ils ont été embarqués au commissariat colonial d’Iferhounène où ils ont subi un interrogatoire de près de 3h.

 

Les deux militants indépendantistes étaient en train de prendre des photos, en profitant des beaux paysages offerts par la neige, quand un policier est passé à côté d’eux. Les militants, bien qu’ils pensaient que le policer allait sans doute prévenir ses collègues, ont continué leur activité.

Quelques minutes plus tard, pas moins de 7 policiers sont arrivés sur les lieux pour les interpeller sur ordre du commissaire.

Une fois au commissariat colonial d’Iferhounène, les deux militants ont assuré que la présence du drapeau kabyle n’est pas anodine, mais relève d’une conviction politique, et ont assumé leur appartenance au MAK. Devant leur assurance affichée, le commissaire a demandé à leur faire un interrogatoire approfondi.

Les questions ont été d’ordre politique : êtes-vous en contact avec Ferhat Mehenni ? Pourquoi vous êtes indépendantistes et non autonomistes ? Que savez-vous de la crise qu’a vécue le mouvement ? Pourquoi vous êtes au MAK?

Le militant qu’on a eu au téléphone nous a expliqué que sur cette dernière question, il a pris le temps de faire un rappel sur l’histoire de la Kabylie indépendante mais aussi sur toutes les injustices que lui a fait subir l’Algérie. Il a également parlé des événements du printemps noir de 2001 tel qu’il les a vécus. Les policiers non-kabyles, sensiblement plus zélés que les policiers kabyles, étaient restés bouches bées devant les atrocités qu’ils ont entendues.

À la fin de l’interrogatoire, les deux militants ont été photographiés de profil et de face avant de passer à la prise des empreintes digitales.

nbb
SIWEL 201315 JAN 17

Partager ceci...