Des joueurs de l’équipe nationale kabyle interrogés par la gendarmerie coloniale algérienne

KABYLIE (SIWEL) — Quatre joueurs ayant participé aux matchs de qualification de l’équipe nationale kabyle à la phase finale de la Coupe du monde de football ConIFA 2018 ont été convoqués ce mardi 09 janvier par la gendarmerie coloniale algérienne du village de Tala-Σetman relevant de Lɛarc Iɛemrawen Ufella, dans la commune de Tizi-Wezzu.

Hormis Yacine C. qui ne s’est pas rendu à la convocation, le chef de cette brigade d’occupation, un certain Maamar, a demandé qu’on lui ramène Tarek M., Amazigh O. et Boussad Z. pour leur faire subir un interrogatoire portant exclusivement sur l’équipe nationale kabyle de football, s’ils comptaient se rendre à Londres (où se déroulera la compétition du 31/05 au 09/06/2018, ndlr), en leurs proférant des menaces s’ils continuaient de défendre les couleurs kabyles.

Il ne peut s’agir d’un hasard car cette énième intimidation des joueurs kabyles ayant disputé quelques matches en Kabylie pour la qualification de leur équipe au Mondial ConIFA 2018 survient au lendemain du tirage au sort de la ConIFA qui a eu lieu à Chypre du nord lors de l’Assemblée générale annuelle entre le 05 et le 07 janvier.

Joint par Siwel, le Secrétaire d’Etat chargé des Sports, Aksel Bellabbaci, qui a représenté la Kabylie à Chypre et qui fut l’organisateur l’été dernier de ces matchs de qualification disputés au nez et à la barbe des forces coloniales algériennes de répression en feignant un « tournoi inter-villages », a réagi en condamnant ces provocations en rappelant notamment que « le jeune Boussad Z. n’a que 17 ans » et que lui-même avait subi un interrogatoire de 9 heures en septembre dernier.

Aksel Bellabbaci qui est également le président de la Fédération kabyle de football a indiqué que « lorsqu’un Etat lequel qu’il soit, et en l’occurrence l’Algérie, dépense autant d’énergie pour embêter des jeunes qui ne font que courir derrière un ballon, cela ne peut être que synonyme que sa fin est vraiment inéluctable, du moins sur le territoire dont il déploie toute cette armada, la Kabylie sera bel et bien indépendante et plus tôt que prévu ».

Et de conclure en déclarant que « le peuple kabyle ne se fera plus jamais représenter par une équipe coloniale, celle de l’Algérie qui se proclame du monde arabo-islamique, car la Kabylie n’est pas arabe mais kabyle et au niveau religieux, elle est laïque, la religion n’a pas à interférer dans les affaires publiques, la Kabylie est africaine et méditerranéenne ».

wbw
SIWEL 092248 Jan 18 UTC

Coupe du monde ConIFA 2018 : Le tirage au sort ce samedi midi

Coupe du monde ConIFA 2018 : La Kabylie dans le groupe de la mort

 

Partager ceci...

Laisser un commentaire