PARIS – DIASPORA (SIWEL) — Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, le Conseil des ministres de l’Anavad, qui s’est tenu le 7 juin 2015, a procédé à l’évaluation de l’adoption du drapeau kabyle et a félicité le peuple kabyle qui s’est « massivement appropriée l’ANAY AΓELNAW AQVAYLI », affirmant que le drapeau national kabyle constituait désormais « l’élément fédérateur par excellence du peuple kabyle ». Rappelant que les cérémonies de lever de drapeau kabyle continuent à se poursuivre et que le serment d’allégeance « qui, à chaque fois, les ponctue, scelle définitivement la communion de chaque Kabyle avec son emblème national ».

 

Le Gouvernement provisoire kabyle a tenu à rendre hommage à celles et ceux qui « se sont mobilisés pour honorer ce drapeau » et a appelé chaque citoyen(ne) kabyle à « en faire sa fierté et à le brandir dans toutes les manifestations publiques et privées à venir ».

Le Conseil des Ministres de l’Anavad a également appelé le peuple kabyle à célébrer la « Journée de la Nation Kabyle », ce dimanche 14 juin en arborant le drapeau national kabyle « à sa fenêtre, sur sa porte, son véhicule » etc., En Kabylie, plusieurs évènements sont prévus à cet effet, y compris des de nouveau lever de drapeau national kabyle. Le Réseau Anavad a quant à lui prévu un rassemblement de la diaspora kabyle à Paris sur la Place de la République, le 14 juin 2015 à 14h.

L’Anavad a également mis en garde contre « toute nouvelle inquisition contre les non-jeûneurs du ramadhan qui arrive » et a appelé les kabyles à « ne pas laisser la police coloniale algérienne procéder à des arrestations parmi des citoyens qui ne se sentent pas concernés par l’observation du jeûne », estimant que chaque kabyle « est le dépositaire attitré de cette tradition de tolérance religieuse » représenté par le serment de « Jma3 Liman » (au nom de toutes les croyances ).

L’Anavad a également appelé les citoyens kabyles à lui « signaler tout départ d’incendie volontaire fait par des militaires et des paramilitaires algériens cet été », puisque chaque été, la Kabylie est le théâtre de terribles incendies qui ravagent les forêts et vergers de Kabylie « sous prétexte de lutte contre le terrorisme islamiste ».

L’Anavad a également évoqué la mise sur pied d’une Equipe Nationale Kabyle qui participera l’année prochaine, en Suède la coupe de football des nations sans Eta, ainsi que la contribution des artistes « qui œuvrent sans relâche à faire vivre, enrichir et progresser une langue kabyle niée et combattue par l’Etat colonial algérien ».

Au niveau International, l’Anavad a déploré « l’absence d’une réelle volonté chez la coalition occidentale à en finir (…) avec un pseudo Etat Islamique qui sèment le feu, le sang et la mort au Moyen Orient et en Afrique », affirmant que « l’éclatante victoire remportée contre eux par de vaillantes combattantes kurdes à Kobanê montre que le meilleur remède contre la barbarie islamiste reste le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ».

« Cela aurait dû encourager cet Occident à prêter main forte à ce peuple qu’on hésite encore à armer et dont le droit à disposer de lui-même, n’en déplaise au colonialisme turc, est légitime » ajoute encore l’Anavad qui conclu en affirmant que « Le droit des peuples kabyle, kurde et azawadien à leur autodétermination est vital pour l’avenir de la paix et de la démocratie dans le monde ».

wbw,
SIWEL 101722 JUIN 15

Ci-après, l’intégralité de la déclaration ayant sanctionné le Conseil des ministres de l’Anavad du 7 juin 2015

ANAVAḌ AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA

CONSEIL DES MINISTRES
07/06/2015

Un Conseil des Ministres de l’Anavad s’est tenu le 07/06/2015. Il a procédé à l’examen d’un certain nombre de points d’intérêt national et international.

Le premier point sur lequel s’est penché l’Anavad est l’évaluation de l’adoption du drapeau kabyle. Le Conseil des Ministres, après avoir retracé les événements ayant présidé à l’avènement dece symbole, félicite la Kabylie de s’être massivement appropriée l’ANAY AΓELNAW AQVAYLI, le drapeau national kabyle. Il est désormais l’élément fédérateur par excellence du peuple kabyle.

Les cérémonies des premiers levers de ce drapeau, entamées le 11/04/2015 à Montréal, après avoir connu leur point d’orgue le 20/04/2015 à Tuvirett, Vgayet et Tizi-Wezzu, continuent de se dérouler autant en Kabylie qu’à travers le monde. Le serment d’allégeance au drapeau qui, à chaque fois, les ponctue, scelle définitivement la communion de chaque Kabyle avec son emblème national.

L’Anavad qui rend hommage à toutes celles et tous ceux qui, sur le terrain, se sont mobilisés pour honorer ce drapeau, exhorte chaque citoyenne et chaque citoyen kabyle à en faire sa fierté et à le brandir dans toutes les manifestations publiques et privées à venir.

A cet effet, le Conseil des Ministres, appelle tous les citoyens, là où ils se trouvent, à célébrer le 14 juin, la Journée de la Nation Kabyle, dans la dignité en arborant chacun à sa fenêtre, sur sa porte, son véhicule…, le drapeau national kabyle qui peut être imprimé aussi bien sur tissu que sur papier. C’est là une manière de rendre hommage à toutes celles et tous ceux qui sont tombés pour la liberté du peuple kabyle, à travers le temps, et ce jusqu’au « printemps noir ». Un rassemblement est prévu à cet effet à Paris sur la Place de la République, le 14 juin 2015 à 14h.

Toutefois, le succès et la sympathie engrangés par l’Anavad et le MAK (Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie) pousse naturellement les adversaires et les ennemis des indépendantistes kabyles à tenter d’endiguer notre élan. Des manœuvres de déstabilisation sont en cours. L’Anavad appelle à la vigilance pour les déjouer et les mettre en échec.

La conférence nationale kabyle a mis sur pied à At Wa3van, le Conseil National Kabyle. Notre nation se doit d’aller vers la mise sur pied d’une instance parlementaire kabyle. La mission est confiée par le président de l’Anavad, à son Vice-président, M. Lhacène Ziani qui devra agir en concertation et en collaboration avec les compétences militantes kabyles.

L’Anavad qui aspire à un Etat kabyle laïc, met en garde l’Etat arabo-islamiste algérien contre toute nouvelle inquisition contre les non-jeûneurs du ramadhan qui arrive. La Kabylie qui prête serment « au nom de toutes les croyances » a toujours vécu la liberté de conscience et les différences religieuses dans le respect et la sérénité. Il est de son droit absolu de continuer à vivre cette liberté religieuse loin de tout prosélytisme et de tout fanatisme salafiste. Chaque Kabyle est le dépositaire attitré de cette tradition de tolérance religieuse. Il n’a pas le droit de laisser la police coloniale algérienne procéder à des arrestations parmi des citoyens qui ne se sentent pas concernés par l’observation du jeûne.

Avec l’arrivée de l’été, l’Anavad appréhende les incendies que l’armée d’occupation algérienne en Kabylie, allume chaque année sur ordre de sa hiérarchie. Le prétexte du terrorisme islamiste invoqué, aussi bien pour cette occupation militaire de la Kabylie que pour ces incendies, a été unanimement dénoncé. L’Anavad appelle les citoyens à nous signaler tout départ d’incendie volontaire fait par des militaires et des paramilitaires algériens cet été. Une plainte sera déposée auprès des instances internationales contre les auteurs de ces incendies militaires et contre leur hiérarchie qui est le cœur de l’Etat algérien.

L’Anavad a décidé de mettre sur pied une Equipe Nationale Kabyle qui participera l’année prochaine, en Suède, à la coupe du monde alternative, la coupe de football des nations sans Etat. Les jeunes sportifs intéressés sont conviés à se faire connaître. Une rubrique sur le site internet de l’Anavad, relayée par l’Agence Kabyle d’Information « Siwel » sera opérationnelle avant la fin juin 2015.

Une Finlandaise chantant en Kabyle s’est produite à Alger et à Tigzirt S/Mer. A l’image de Nouara, Malika Domrane, Tenna, Yasmina… et toutes ces Divas kabyles en herbe, elle a davantage participé à réaffirmer la force de la culture indépendantiste kabyle qu’à la réduire. Le Gouvernement Provisoire Kabyle la salue et salue tous les artistes kabyles qui œuvrent sans relâche à faire vivre, enrichir et progresser une langue kabyle niée et combattue par le pouvoir colonial algérien, à défendre l’identité et l’aspiration du peuple kabyle à sa liberté et à sa culture.

Au plan international
L’Anavad déplore l’absence d’uneréelle volonté chez la coalition occidentale à en finir avec les barbares se réclamant d’un pseudo Etat Islamique et qui sèment le feu, le sang et la mort au Moyen Orient et en Afrique. Pourtant l’éclatante victoire remportée contre eux par de vaillantes combattantes kurdes à Kobanê montre que le meilleur remède contre la barbarie islamiste reste le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Cela aurait dû encourager cet Occident à prêter main forte à ce peuple qu’on hésite encore à armer et dont le droit à disposer de lui-même, n’en déplaise au colonialisme turc, est légitime. Le droit des peuples kabyle, kurde et azawadien à leur autodétermination est vital pour l’avenir de la paix et de la démocratie dans le monde.

P/L’Anavad
Makhlouf IDRI, Porte-parole

Partager ceci...