Algérie coloniale

De violentes émeutes ont fait plusieurs blessés à Larevɛa Nat Yiraten

AT YIRATEN (SIWEL) — A l’occasion de la Journée de la nation kabyle, la Coordination MAK-Anavad d’At Yiraten a appelé à un rassemblement au niveau de la place des martyrs pour rendre un hommage au martyrs du printemps noir et pour une levée du drapeau kabyle.

2h avant le début du rassemblement, l’un des membres les plus actifs de la Coordination locale du MAK-Anavad, Mass Belaid Moualek, a été arrêté par la police coloniale. Mourad Houamdi, musicien engagé pour l’indépendance de la Kabylie a également été arrêté tôt le matin et personne n’avait de nouvelles de lui durant toute la journée et la soirée. Un peu avant 22h, un autre souverainiste kabyle et militant des droits de l’homme, Yacine Drissi, a été arrêté.

Les images des violences perpétrées à Iɛezzugen où plusieurs militants ont été sauvagement violentés par les forces de répression algériennes ont circulé comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. La vidéo de l’agression de Rachida Ider, une responsable du MAK-Anavad, par une meute de policiers a été vue par près de 40 milles fois rien que sur la page Facebook de l’agence Siwel.

Durant tout l’après midi et la soirée, des convois de forces anti-émeutes de la police coloniale se sont dirigés vers Larevɛa Nat Yiraten, en renfort. A 22h, heure du début du rassemblement, la ville a été totalement quadrillée. Un état de siège. Les souverainistes ont alors essayé de tenir un rassemblement mais les policiers ont provoqués les présents.

Autant d’éléments qui ont provoqué l’ire des citoyens de Larevɛa Nat Yiraten qui ont vu leur ville et toute la Kabylie sous un état de siège pour empêcher une levée de drapeau kabyle.

Autant d’élément qui ont mis le feu aux poudres. Les émeutes ont commencé vers 23h et les citoyens arrivaient de partout. Ils étaient plusieurs milliers. La police coloniale a rapidement été dépassée et a usé de bombes lacrymogènes, de balles en caoutchouc et a blessé beaucoup de manifestants. Quelques jeunes ont été arrêtés mais rapidement relâchés pour essayer de calmer les manifestants. La police a également recensé plusieurs blessés suite à des échanges d’une violence rare et qui rappellent les événements du printemps noir de 2001.

Les échauffourées ne se sont calmées que vers 5h30 du matin.

SIWEL 151049 Jun 17 UTC

Partager ceci...
De violentes émeutes ont fait plusieurs blessés à Larevɛa Nat Yiraten
Click to comment

Commenter cette publication...

Haut