Chronique

De la propagande anti-MAK sur le web : c’est fini « le tintamarre » d’Ouyahia

CHRONIQUE (SIWEL) — Depuis quelques mois, la propagande anti-MAK prend de l’ampleur, surtout depuis les marches grandioses d’avril 2016 et Yennayer 2017. C’est fini le «tintamarre» d’Ouyahia, l’autruche gouvernementale a sorti sa tête du sable et a ouvert les yeux, alléluia ! La force, la détermination et la cohésion des militants souverainistes kabyles ont tapé dans l’œil du cyclone. Au sens littéral du terme. Sur le terrain, les forces de l’ordre coloniales sont sur les dents. Elles harcèlent, interpellent, embarquent et jettent nos militants dans les commissariats pour les intimider et les agresser. La police ferme les fonds de commerces de nos militants pour les affamer croyant qu’en agissant ainsi ils les décourageront et abandonneront l’idéal qui les anime.

Sachant bien que leur répression est vouée à l’échec, les agents de l’apartheid arabo-islamique algérien utilisent le web pour s’attaquer au MAK-Anavad et son président.

Pour ses propagandistes, le MAK est à la solde des puissances étrangères. Selon eux, le MAK croule sous l’argent du Maroc, de la France et d’Israël. Ils ne comprennent pas comment le MAK réussit à envoyer autant de drapeaux en Kabylie. Ils ne comprennent pas que Mass Aselway puisse porter un beau costume. Ils ne savent pas que la Kabylie est riche de ses hommes et de ses femmes. Ils sont jaloux quand ils voient les kabyles respectés à l’étranger puisqu’ils s’intègrent bien dans la société. Oui, c’est vrai que le peuple kabyle a beaucoup d’amis à l’étranger. Cela grâce à ses valeurs : L’ouverture d’esprit, l’amour du travail et le respect de la société d’accueil.

Les agents du service de propagande algérien qualifient le MAK dans leurs vidéos de mouvement raciste et d’extrême droite. C’est leur nouvelle trouvaille. Pour eux, plus le bluff est gros, mieux il passe. D’après eux, en Algérie il y a deux mouvements extrémistes violents : Les islamistes et les Makistes, ces derniers sont considérés encore pires que les islamo-terroristes. Pourtant les Makistes n’ont jamais assassiné, jamais brulé et jamais violé. Ils n’ont d’armes que leur étendard et leur discours.

En vérité, c’est le discours du MAK et son pacifisme qui dérangent le pouvoir algérien. Un discours sans tabous et plein de vérité. Un discours sans langue de bois et clair comme l’eau des montagnes du Djurdjura. Contrairement à celui de ce propagandiste qui dit qu’il est juste algérien et qu’il ne se considère ni arabe ni berbère mais il vous parle en arabe et défend bec et ongles ses frères palestiniens.

En fidèle enfant du système corrompu, il parle avec suffisance et arrogance. Comme tous les bons élèves des services de propagande. Dans l’une de ses vidéos, il lance « Vive la Kabylie éternellement algérienne ! » et dans une autre, il traite Mass Aselway de « traître qui aura un jour son sourire kabyle », une menace de mort.

Voilà de quoi sont capables ces lâches : Menacer et assassiner quand ils n’ont plus d’arguments. Ils oublient que les temps ont changé, que les Kabyles ont compris la vraie nature du pouvoir algérien surtout depuis le 14 juin 2001.

Ils ne savent pas que le nationalisme kabyle s’est répandu dans toutes les villes et tous les villages de Kabylie. Messieurs les agents de l’ordre colonial, sachez que vous pouvez arrêter, menacer et assassiner un militant, dix, cents militants  mais il y a une chose que vous ne pourrez jamais arrêter : la marche du peuple kabyle pour sa libération !

Yidir A.
SIWEL 260904 Feb 17

Partager ceci...
De la propagande anti-MAK sur le web : c’est fini « le tintamarre » d’Ouyahia
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut