Slimane Kadi, de nouveau interpellé par la police coloniale algérienne

On

TIZI WEZZU (SIWEL) — Slimane Kadi, président du Conseil universitaire du MAK de Tizi Wezzu, continue de subir le harcèlement policier algérien. Ce mercredi soir, il a été interpellé dans un barrage de la police algérienne à la Tour dans la nouvelle ville de Tizi Wezzu. Son véhicule ainsi que ses affaires sont minutieusement fouillées.

Algérie | Succession de Bouteflika : la relève enfin assurée ?!

On

PARIS-ALGER (SIWEL) — Selon une information divulguée par le journal Mondafrique, un journal « Françafricain » traitant l’information politique des «anciennes » colonies françaises, surtout celles influant sur les intérêts de l’ancienne puissance coloniale, Bouteflika «serait en très mauvais état» … « Ses médecins auraient admis avoir atteint cette limite où la science médicale ne peut plus vraiment améliorer l’état du patient »

Autrement dit, il devient difficile de maintenir en vie un Bouetflika quasiment momifié, et surtout, il devient extrêmement urgent d’arriver à un accord entre les différents protagonistes dans l’affaire de la « succession » de Bouteflika et de la sauvegarde de leurs intérêts respectifs

Hommage aux martyrs du printemps noir demain à Iwadiyen (Ouadhias)

On

IWADIYEN(SIWEL) — Les Coordinations MAK de la région d’Iwadiyen (Iwadiyen, Agouni Gueghrane, Ait Bouaddou, Tizi n Tlata) invitent la population à se rendre au recueillement qui aura lieu le jeudi 28 Avril 2016 a 10H00, à la mémoire des martyres du printemps noir de 2001.

SOYEZ nombreux

Commémorarion de l’assassinat de Meziani Mhenni

On

ILULEN UMALU (SIWEL) — Dans le cadre de la commémoration du 15eme anniversaire de l’assassinat de notre martyr pour la liberté Meziani Mhenni, nous, les membres du collectif des associations au niveau de la commune d’Illoula Oumalou invitons cordialement tous les citoyens à marquer de leur présence cette commémoration le Jeudi 28 Avril 2016 à Tabouda Centre, à 09h00, pour rendre hommage à notre martyr sous le slogan « justice à nos martyrs du printemps 2001».

N/B : le Transport sera assuré vers Boubhir.
« Ensemble pour une meilleure organisation »

Répression de la marche des étudiants à Tuvirett : L’Anavad condamne la répression et saisit les instances internationales sur le sujet.

On

KABYLIE-DIASPORA (SIWEL) — Dans une note d’information transmise à notre rédaction, l’Anavad, le Gouvernement provisoire kabyle, a fermement condamné la répression de la marche pacifique des étudiants kabyles de l’Université Mohand U Lhadj, à Tuvirett ( Bouira).

Cette note, émanant du porte-parole de l’Anavad, M. Makhlouf Idri, rappelle que le Mémorandum du Gouvernement Provisoire Kabyle recense tous les actes de répressions commis par le régime colonial algérien en Kabylie. L’agression de la marche pacifique des étudiants de l’Université Mohand U Lhaj à Tuvirett sera versée dans le dossier qui sera remis à l’ONU.

Urgent : Violente répression de la marche des étudiants à Tuvirett (Bouira)

On

TUVIRETT (SIWEL) — Une marche pacifique des étudiants Kabyles de l’Université de Tuvirett (ex Bouira) qui devait avoir lieu de la fac centrale vers le pôle universitaire est en ce moment même violemment réprimée par les forces de police algériennes.

La marche a été organisée en solidarité avec l’association à laquelle l’administration algérienne avait refusé d’autoriser la tenue de conférence à l’occasion du 20 Avril.

 » L’arabo-islamisme : l’idéologie de l’imposture « , conférence de Aumer U Lamara

On

MONTRÉAL (SIWEL) —  » L’arabo-islamisme : l’idéologie de l’imposture « , c’est le titre de la conférence* qu’a donnée vendredi dernier à Montréal l’écrivain Aumer U Lamara. C’est aussi le titre de son ouvrage à paraître prochainement aux éditions Achab à Tizi Ouzou (essai en tamazight : « Taarabt-tinneslemt n usekkak) ».

Le renouveau du nationalisme kabyle : Un nationalisme en marche !

On

CONTRIBUTION (SIWEL) — Durant la colonisation française, le nationalisme kabyle qui s’était manifesté en tant que « berbero-nationalisme » a été bridé pour cause de lutte « commune » pour l’indépendance, le voilà qu’il resurgit sous la colonisation algérienne, car face au nationalisme des arabo-islamistes, les Kabyles avaient tenté l’amazighité, en vain à cause de la fumeuse unité nationale. Taxés de régionalistes, longtemps brimés, les kabyles sont passés, depuis le Printemps noir de 2001, outre les considérations du colon du moment… pour être eux-mêmes et se revendiquer fièrement comme tels, un Peuple, une Nation, un Etat !

La statue de Dda Lmulud At Mɛammar sera inaugurée le samedi 30 avril

On

AT YENNI (SIWEL) — Prévue initialement pour la date plus que symbolique du 20 avril dernier, l’inauguration de la statue de l’écrivain, anthropologue et linguiste kabyle Dda Lmulud At Mɛammar (Mouloud Mammeri), réalisée par le sculpteur monumental kabyle Olivier Graïne, aura finalement lieu samedi prochain 30 avril où des centaines de milliers de Kabyles seront attendus pour cet évènement

Le Réseau Anavad appelle les Kabyles à participer au défilé du 1er Mai à Paris

On

PARIS (SIWEL) — L’association des Amis du Réseau Anavad appelle les Kabyles de la diaspora à venir nombreux au défilé du 1er mai, la fête internationale du travail, qui se déroulera dimanche prochain à Paris où aura lieu un rassemblement à 13h30 et pour un départ du défilé entre les places Bastille et Nation, à 15h

Asif n At Ɛisi / La police coloniale d’Alger échoue à empêcher la conférence du président du MAK

On

ASIF N AT ƐISI (SIWEL) — Il y a environ une heure de cela, la police coloniale algérienne a tenté d’empêcher la conférence du président du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK ), Bouaziz Ait Chebib, à la cité universitaire d’Asif n At Ɛisi.

Les étudiants, qui l’ont invité, ne se sont pas laissés faire. Ils sont en effet sortis en masse pour chasser la police en leur scandant « Pouvoir Assassin », « Kabylie indépendante ».

Communiqué du MAK : « Nous mettons en garde le pouvoir colonial algérien contre toute atteinte physique contre les citoyens de Lesnam »

On

KABYLIE (SIWEL) — Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) met en garde le pouvoir colonial algérien contre toute atteinte physique contre les citoyens de la localité de Lesnam et exigeons que cette agression cesse immédiatement. « Nos jeunes sont pacifiques et désarmés. Celui qui tirera sur eux sera considéré comme un criminel de guerre ».

Ci-après, le communiqué dans son intégralité :

Émeutes de Lesnam : Un médecin empêche la police algérienne de faire sortir sa victime de l’hôpital de Tizi-Ouzou

On

LESNAM (SIWEL) — L’état du jeune homme tabassé par des policiers algériens dans un commissariat à Lesnam, le jeune homme à l’origine de l’émeute, reste critique. La victime a déjà subi deux opérations, la première à l’hôpital de Tuvirett, la seconde après son transfert en urgence vers l’hôpital de Tizi-Ouzou.

Selon des sources hospitalières, le médecin qui a pris en charge la victime à l’origine de l’émeute a empêché la police de faire sortir la victime de l’hôpital de Tizi-Ouzou pour l’emmener on ne sait où.

Par ailleurs, il y a lieu de souligner que les citoyens d’El Asnam ont demandé la libération des 12 jeunes arrêtés ce matin par la police. S’ils ne sont pas libéré, menacent-ils, ils organiseront une autre manifestation demain et d’autres encore jusqu’à leur libération.

Les enseignants contractuels de Tizi-Ouzou refoulés à l’entrée de Boumerdes

On

BOUMERDES (SIWEL) — La manifestation des enseignants contractuels de Kabylie marchent aujourd’hui à partir de Boumerdès. Les enseignants de Tizi-Ouzou qui devaient rejoindre la marche sont en ce moment même refoulés à l’entrée de Boumerdès pour les empêcher de rejoindre la marche.

Scandale : Le maire de Tirmitine, Said Snaoui, et l’association « Le chemin du savoir » décernent des médailles d’honneurs aux gendarmes algériens pour le 20 avril

On

TIRMITINE (SIWEL) — Pour la double commémoration du 20 avril, le printemps amazigh et le tragique printemps noir, le maire de Tirmitine n’a rien trouvé de mieux à faire que d’inviter à ces festivités de la honte, la gendarmerie algérienne qui a assassiné 128 jeunes Kabyles avec des balles explosives au cours du Printemps noir de 2001.

URGENT : La police algérienne charge et tire sur les manifestants kabyles de Lesnam avec des balles en caoutchouc : 7 blessés

On

LESNAM (SIWEL) — Après les émeutes d’hier en fin de journée suite à l’agression d’un jeune par des policiers algériens, des affrontements ont repris ce matin entre des jeunes manifestants kabyles et les forces de police algériennes à Lesnam, dans le département kabyle de Tuvirett (ex Bouira), selon nos confrères de Radio Djurdjura, le bilan serait de sept blessés qui se rajoutent aux cinq d’hier soir dont un policier

Hocine Azem et Idir At Maamar en conférence conjointe sur le 20 Avril à l’université de Tizi-Wezzu : « la solution ne pourra être que kabyle »

On

TIZI-WEZZU (SIWEL) — Dans le cadre de la commémoration du double anniversaire du printemps amazigh et du printemps noir, Hocine Azem et Idir Ait Maamar, en leur qualité d’anciens délégués du mouvement des Archs ont été invités hier dimanche à l’université de Tizi Wezzu par le collectif des étudiants du département de langue et culture amazighes afin d’apporter leur témoignage et un éclairage sur les événements tragiques qui ont coûté à la Kabylie 128 martyrs et des milliers de blessés sous les balles explosives et assassines de la gendarmerie algérienne.

Suisse : Ferhat Mehenni animera une conférence-débat le 30 avril

On

SUISSE (SIWEL) – A l’occasion de la sortie de son dernier livre « NOËL EN OTAGE « , l’Association des Kabyles de Suisse a le plaisir de recevoir M. Ferhat Mehenni, président de l’Anavad (Gouvernement Provisoire Kabyle) pour unn conférence-débat et une vente-dédicace le 30 avril 2016 à 18h.

Christianophobe, l’Etat algérien menace de fermeture l’église de Maâtkas

On

MAATKAS (SIWEL) — Les chrétiens de Kabylie sont sous la pression de l’État algérien qui ne cesse pourtant de pérorer sur sa prétendue liberté de culte, soi-disant  » garantie  » par la constitution algérienne. Mais comme pour toutes les déclarations de bonne foi algériennes, et comme dirait De Gaule qui savait bien de quoi il parlait, » les promesses n’engagent que ceux qui y croient « .

Après la mise en demeure reçue en février dernier par l’église d’At Djima la sommant de cesser toute activité cultuelle, c’est au tour de l’église de Maâtkas de subir le même sort: l’église est en effet sommée à son tour de cesser toute activité cultuelle.

A At Djima comme à Maâtkas, les mises en demeures sont signées des chefs de circonscription (daira); celui d’Iwadiyen (Ouadhias) pour At Djima et celui de Maâtkas pour l’église de Maâtkas.

Panique à bord du vaisseau algérianiste: Après Mohcine Bellabes du RCD, c’est au tour d’Ahmed Betatache du FFS de qualifeir le MAK de « Moutatarifin »

On

ORAN (SIWEL) — C’est à partir d’Oran, et dans un arabe châtié qu’un membre du défunt Front des Forces Socialistes a tenu des propos diffamatoires à l’encontre du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK). Emboitant le pas à un autre politique algérien sur lequel nous ne reviendrons pas, Ahmed Betatache use du même terme de « Moutatarifin » (extrémistes) pour désigner le MAK.

Pour rappel ces formations politiques qui, toute honte bue, qualifient le MAK de « Moutatarifin » ont toutes deux scellé des alliances contre-nature avec des organisations islamistes ayant pratiqué le terrorisme islamiste, en l’occurrence le Front islamique du salut et les terroristes dit  » repentis « , amnistié par Bouteflika, dont Ali Djeddi et Boukhemkhem pour ne citer que ces deux-là. Pour rappel, leurs « alliés » ont assassiné près de 250 000 personnes au cours des années 90.

Leurs alliés sont les assassinins de Djaout, de Mekbel, de Ouahioune, de Katia Benguana, de Nabila Djehnine, de Smail Yefsah et de tant d’autres. Mais non satisfaits de tourner le dos à leur frère et de prendre pour alliés et partenaire des islamistes terroristes, ils ont l’outrecuidance de qualifier en outre le MAK de « Moutatarifine »….

Ahmed Haddag salue la mémoire d’Arezki Idjerouidène

On

DIASPORA (SIWEL) — Dans un communiqué parvenu à Siwel, et suite au décès d’Arezki Idjerouidène, le président du Réseau Anavad, Ahmed Haddag, par ailleurs ministre des Institutions du Gouvernement provisoire kabyle en exil, salue « la mémoire d’un Kabyle qui a réussi et tient à assurer sa famille et ses proches de sa compassion et de son soutien ».

Ci-après, le communiqué dans son intégralité :