La France, Hollande et…Molière

On

PARIS-DIASPORA (SIWEL) — L’inquiétude réelle que génère François Hollande dans l’esprit de beaucoup d’observateurs est loin de son bilan socio-économique désastreux mais bien consubstantielle à sa sympathie pour les chefs d’états ravitailleurs du terrorisme. Inversement, laisser naître l’État Kabyle, celui de l’Azawad ou celui des kurdes et les aider à prospérer est un opuscule que la France ne peut envisager du moment qu’ils sortent du tracé à la règle des frontières qu’elle à commis au mépris des peuples de ces mêmes Etats.

Alliée inconditionnelle des roitelets arabes, la France devient dans le nord-africain l’adversaire acharné de tout ce qui réfléchit, pense ou prie autrement que l’arabo-islamique, elle y voit danger dès lors qu’un peuple s’affaire à traduire son identité kabyle ou amazighe en vérité historique. Tout comme ses faux prétextes dans son intervention au Mali, l’étouffement dans l’œuf de l’État kurde relève subitement à ses yeux de la plus haute urgence dont le vecteur est la gageure idée de sauvegarder la souveraineté territoriale de la Syrie après la chute programmée du régime d’Al Assad.

Chemin faisant, elle offre à un Recep Erdoğan l’occasion de se donner tous les grands airs et sert de canne épée à de pauvres qataris formateurs du Daesh, pour qui la femme vaut tout au plus une chamelle et deux brebis. Et tant pis s’il lui faut quelques temps faire briller des idéologies criminelles et privilégier le seau de la coercition dans ses républiques de poche tout en se faisant âme de comptable macabre occupée à citer le registre des pertes et profits.

La Troupe théâtrale Tafrara de Tifrit ou le théâtre engagé au service de l’identité kabyle

On

TIFRIT-AQVU (SIWEL) – La troupe théâtrale TAFRARA de l’association « Tigemmi » de Tifrit présidée par Larbi Yahioun, est une troupe qui a vu le jour en 2013, et qui malgré le peu de moyens dont elle dispose, elle a su redynamiser le village et rendre espoir a ses habitants après un long silence.

Un collectif de kabyles de Toulouse allume des bougies à la mémoire du rebelle ‘Lounes Matoub ‘

On

TOULOUSE (SIWEL) – Dans la soirée du jeudi 25 juin 2015, un collectif de kabyles de Toulouse (femmes , hommes et enfants) se sont mobilisés pour allumer des bougies à la mémoire de Matoub Lounes, martyr de la liberté et de la dignité.

Dimanche 28 juin: L’association Franco-Kabyle d’Ivry sur Seine rend hommage à Matoub Lounès

On

IVRY-SUR-SEINE (SIWEL) — « L’association Franco-Kabyle d’Ivry sur Seine a le plaisir de vous convier à l’Hommage qui sera rendu à Matoub Lounès, le dimanche 28 juin. L’Hommage aura lieu à la Salle Saint-Just, 30 rue Saint-Just, 94200, Ivry sur Seine;

Soyez nombreuses et nombreux pour célébrer ce grand chanteur, et défenseur de la culture Kabyle.

Nous programmerons la projection d’un documentaire, des témoignages, ainsi qu’un panel d’ami et chanteur de ce grand Homme venus pour reprendre ses plus grands titres.

Déclaration du Conseil Universitaire du MAK: L’énième humiliation de l’UMMTO

On

TIZI WEZZU (SIWEL) – Suite à l’agression dont a été victime M. Mohand Larvi Tayev, enseignant à l’université de Tizi Ouzou de la part du sieur Malik Rahmani, le coordinateur national du CNES, le MAK via son Conseil Universitaire de Tizi-Ouzou, exprime son entière solidarité et son soutien indéfectible à Mass MOHAND LARVI TAYEV et condamne avec force cet acte ignoble.

Ci-après , la déclaration du conseil universitaire dans son intégralité.

Massacres à Kobanê, attentats en France et en Tunisie :  » L’Anavad condamne la terreur islamiste »

On

PARIS-DIASPORA (SIWEL) —  » La lutte contre le terrorisme islamiste nécessite une vigilance accrue à travers le monde entier et une coordination internationale plus efficace contre la propagation d’un fléau qui n’épargnera aucun peuple, preuve en est que la France vient d’être victime de la première décapitation sur son propre sol commise par des islamistes. Il est indéniable que la lutte contre le terrorisme islamiste ne peut se faire avec des partenaires eux-mêmes islamistes, pour certains bienveillants envers le terrorisme en lui-même, et pour d’autres encore, à l’origine du financement et de la propagation de l’idéologie qui le véhicule. »

Extrait de la déclaration du Président du Gouvernement provisoire kabyle, Ferhat Mehenni

Les Kabyles de la grande région de Montréal à la fête Nationale du Québec.

On

QUEBEC (SIWEL) — Le groupe Amitié Québec-Kabylie a été officiellement invité pour participer au défilé de la Saint-Jean, ce 24 juin 2015. Les organisateurs du défilé ont donc réservé un carré et un char allégorique à la communauté Kabyle du Québec.Le défilé, qui a rassemblé plus de 125 000 participants, s’est déroulé sur 2 km le long du boulevard Saint-Denis à Montréal. Les couleurs de la Kabylie ont été portées fièrement par les participantes et les participants de tous âges, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes.

De Tazmalt à Tawrirt Mussa, le cycliste kabyle Abderazak Aissat a rendu un hommage original à son idole Matoub Lounès

On

TAWRIRT-MUSSA (SIWEL) — Abderazak Aissat est un cycliste kabyle, il est aussi un militant du MAK. En partant de Tazmalt, il a voulu rendre hommage à son idole Matoub Lounes d’une façon originale en parcourant à vélo une distance considérable partant de Tazmalt pour arriver à Tawrirt Mussa, village du rebelle kabyle, où il lira et remettra, pour les archives, une déclaration à la Fondation Matoub Lounès

Confédération MAK At Dwala: Grand succès du Gala en hommage au Rebelle dans sa région natale

On

AT DWALA (SIWEL) — Comme à l’accoutumée, la date du 25 juin est commémorée à l’échelle de tout le territoire kabyle, dénotant ainsi l’attachement viscéral de la Kabylie éternelle à son rebelle.

Cette mobilisation qui se réédite et s’amplifie chaque année confirme la qualité de nation du pays kabyle. La confédération MAK d’At Dwala, a honoré la mémoire de Matoub, en organisant hier un Gala en guise d’hommage à l’artiste profondément engagé pour les siens qu’était Lounès Matoub.

A travers cette action, la région natale du Rebelle, a replongés l’assistance dans les années 80 où la chanson kabyle a été le fer de lance du combat identitaire. Hier, les kabyles venus assister à ce gala étaient environ 4 milles. Ils sont venus des 4 coins de la Kabylie pour rendre à Lounès Matoub, l’homme et l’artiste, un hommage digne de sa grandeur.

Attentat islamiste en Isère ce vendredi matin: La France enregistre la première décapitation sur son territoire

On

GRENOBLE (SIWEL) — Un attentat à la « Daesh » commis ce vendredi vers 10h dans une usine de gaz industriels à Saint-Quentin-Fallavier, en Isère (Sud-Est de la France) a fait un mort (décapité à proximité de l’usine) et plusieurs blessés. D’après l’Agence France Presse, la tête de l’homme, retrouvée décapitée à proximité de l »usine en question, aurait été recouverte d’inscriptions en arabe et accrochée à un grillage.

At Dwala / le MAK est allé rendre hommage au Rebelle de la Kabylie éternelle

On

AT-DWALA (SIWEL) — Aux environs de 11H 30, brandissant des posters de Lounès Matoub et des drapeaux kabyles, les militants du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), à leur tête le président du Mouvement, Bouaziz Ait Chebib, sont venus des 4 coins de la Kabylie pour se recueillir sur la tombe du Rebelle.

Dans un discours dont vous trouverez les grandes lignes ci-après, le président du MAK n’a pas manqué de relever « l’ardeur et la fidélité des nouvelles des générations envers le combat identitaire », justifiant ainsi un proverbe mexicain cité par un jeune militant du MAK qui dira « Ils ont voulu nous enterrer, ils ne savaient pas que nous étions des graines »…

Et en effet, ce sont des milliers de graines kabyles qui ne cessent de germer sur la terre ancestrale de cette Kabylie éternelle : « idurar ay d l3emri-iw » disait le semeur de graine…

Ci-après le compte rendu de cette journée d’hommage du MAK au Rebelle Kabyle Matoub Lounès.

URGENT / Le Daesh massacre à Kobanê avec le soutien de la Turquie !!! Appel à manifester demain vendredi 26 juin, à 18h, Place de la République

On

PARIS-DIASPORA (SIWEL) — Le Conseil Démocratique Kurde en France (CDKF) appelle à manifester demain vendredi 26 juin, à 18h, Place de la République, suite aux massacres commis par Daesh à Kobanê, avec le soutien de la Turquie.

Nous publions ci-après l’appel du Conseil Démocratique Kurde en France

Matoub Lounès, un nom devenu slogan et acte de résistance.

On

PARIS-DIASPORA (SIWEL) — « Rebelle », c’est dans la fougue de sa tumultueuse jeunesse que ce qualificatif lui était promis, devenu aujourd’hui son patronyme. L’engagement lui était imposé comme une fulgurance. Riche en admirateurs, il avait balayé l’argument opportuniste qui importait aux politiques véreux de s’accaparer de la fameuse devise des courtiers de Wall Street « Sois aimable avec tout le monde jusqu’à ce que tu gagnes un million de dollars, après c’est tout le monde qui sera aimable avec toi ». Matoub faisait la guerre parce qu’il avait des ennemis, il avait des ennemis parce qu’il avait des principes. L’amazighité dans son souffle n’est pas issue d’une corrélation géographique de fortune ou de hasard, il est né Kabyle, de ce fils d’Amazigh né contre Rome.

Iwadhiyen / un non jeuneur pourchassé par la police algérienne,

On

IWADHIYEN (SIWEL) — Hier, un jeune homme à bord d’un véhicule a été aperçu par des policiers algériens en train de boire dans un quartier Iwadhiyen (Oudhias). Ils se sont immédiatement lancés à ses trousses en faisant retentir leur sirènes comme s’ils avaient aperçu un grand criminel en train d’accomplir son crime.

Les sirènes de voiture que la police algérienne avaient fait fonctionner pour pourchasser le non-jeûneur ont provoqué la panique dans la localité. Le non-jeûneur en fuite à bord de son véhicule s’est retrouvé à un moment donné dans une impasse et a fini par s’arrêter.

La police algérienne l’a interpellé comme un vulgaire malfaiteur avant de le relâcher après vérification de ses papiers où ils ont alors découvert que ce non-jeûneur était un militaire en permission…

« Tavrat n usmekti n gma n tasa Lwenas Matub »/ « Matoub, tu n’es pas mort » ! Par Sakina Ait-Ahmed

On

PARIS-DIASPORA (SIWEL) — En ce triste jour de commémoration de l’odieux assassinat du Rebelle, Matoub Lounès, Mme Sakina Ait-Ahmed, ministre de la culture et de la langue kabyle au sein de l’Anavad, Gouvernement provisoire kabyle, a tenu à rendre hommage, en kabyle et en français, à l’enfant chéri de la Kabylie, assassiné le sombre jour du 25 juin 1998 par les criminels de tous bords qui œuvrent à anéantir ce peuple millénaire.

Nous publions ci-après les deux hommages de Mme Sakina Ait-Ahmed au Rebelle kabyle, Matoub Lounès

AQVU / La Kabylie résiste encore à l’inquisition de l’état arabo islamiste Algérien, mais jusqu’à quand ?

On

AQVU (SIWEL) — Le peuple Kabyle est encore visé comme d’habitude à chaque mois de ramadhan par les services de police de l’état islamiste et raciste Algérien, ses services de police se transforme en chaque mois de ramadhan en police religieuse chargée de l’application des percepts de l’islam c’est-à-dire de la charia dans le seul but de réduire et de soumettre cette région récalcitrante à l’idéologie arabo islamiste Algérienne d’essence wahhabite.

Télévisions algériennes : fatwas, discours et prêches haineux…en toute légalité

On

ALGER (SIWEL) — La plupart des médias audiovisuels algériens, tous d’expression arabe, diffusent leurs discours intégristes et quasi terroristes sans avoir jamais été inquiétés par l’Etat algérien. Pourtant ce dernier est qualifié de «grand champion» de la lutte contre le terrorisme islamiste par ses alliés occidentaux, visiblement plus regardants sur les avantages économiques que sécuritaires de leur coopération.

Cependant, embarrassé par les dernières déclarations du «Cheikh» Hamadèche appelant à ouvrir une ambassade à l’Etat islamique, c’est-à-dire au fameux «Daech» sur les ondes de la chaîne arabo-islamique Echourouq, l’Etat algérien a sans doute estimé que cela pourrait nuire à l’image qu’il se doit de donner à sa coopération économique avec l’Occident, du moins pour ce qui concerne l’opinion publique internationale, car ses coopérants occidentaux, en eux-mêmes savent très exactement ce qu’il en est dans la réalité …

Maître Fatiha Rahmouni sur les ondes de la Radio Numidya: La Kabylie finira par accéder à son droit à l’autodétermination

On

ETAT-UNIS (SIWEL) – Maitre Fatiha Rahmouni a été interviewée le samedi 20 juin par la Radio Numidya, une chaîne de Radio en ligne qui émet à partir des USA.

La militante des droits de l’Homme et membre de la direction nationale du MAK est revenue sur l’actualité politique en Kabylie, l’assassinat d’Ameziane Mehenni, les pressions et les intimidations que subissent les militants du mouvement Kabyliste et la nécessite de doter le pays kabyle de son propre Etat.

Nous publions ci-après l’intégralité de l’interview.

Ferhat Mehenni «ambassadeur d’Algérie à la Ligue arabe», des lecteurs tombent dans le piège

On

(SIWEL) — Ferhat Mehenni nommé « ambassadeur d’Algérie à la Ligue arabe », deux militants du MAK « surpris en train de jeûner à Tizi » et Said Saadi qui « appelle le ministère des affaires religieuses à réduire la durée du ramadan à 13 jours », tels sont les titres abracadabrants de deux journaux satiriques qui ont étonné, et même inquiété, certains lecteurs qui ignoraient le caractère satirique de ces deux canards, il est vrai non dépourvus d’humour.

Le comble est que certains médias arabes de la presse algérienne, marocaine, tunisiens ont réellement cru à ces informations, et même une chaîne de télévision saoudienne, la MBC, ont repris ces informations à leur compte et les ont présentées comme étant « véridiques »

Déclaration de la Section MAK- IΣEZZUGEN / « Llum yellan ɣef uccen rrant-id af uyaẓiḍ »

On

IΣEZZUGEN (SIWEL) — Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, la section MAK d’I3ezzugen a tenu à revenir sur les affrontements qui se sont produits dans la soirée du 19 au 20 juin au centre-ville d’I3ezzugen. La déclaration rappelle que le Mouvement kabyliste «est fondamentalement pacifique» et «qu’il ne saurait être entraîné par l’Etat colonial algérien dans une violence préméditée».

La déclaration pointe la responsabilité de l’Etat algérien qu’elle accuse d’avoir fomenté ces troubles dans le but de discréditer le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie. La Section MAK d’I3ezzugen précise encore que, l’Etat algérien est l’«unique producteur de violences et de conflits sociaux dans cette Kabylie qu’il veut absolument abattre car comme le dit l’adage : Quand on veut abattre son chien on l’accuse de rage».

Nous publions ci-après l’intégralité de la déclaration de la Section MAK-IΣEZZUGEN.