Urgent : Compte tenu de l’état de santé de Nna Aldjia Matoub, l’élection du drapeau kabyle est reportée à une date ultérieure.

On

KABYLIE (SIWEL) – Suite à la lettre reçue par le MAK de la part de la famille Matoub lui demandant de reporter l’élection du drapeau kabyle à une date ultérieure, en raison de l’état de santé de Nna Aldjia, le MAK a accepté de reporter sine die le vote prévu normalement pour demain entre 9h et 17h.

La famille Matoub a émis le vœu de participer à cette élection. Nous publions ci-après la lettre adressée par la famille Matoub au Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK)

Tizi Ghennif : Un jeune homme retrouvé pendu au village Sanana

On

TIZI GHENNIF (SIWEL) — Un jeune homme, d’une trentaine d’année trentaine, répondant aux initiales de A.A., se serait donné la mort par pendaison, aujourd’hui vendredi, au village Sanana, dans la commune de Tizi-Gheniff, au sud-ouest de Tizi-Ouzou, a-t-on appris de source locale.

Le Makhzen nous assassine, et nous jusqu’à quand resterons-nous à « demander des réformes » ?

On

RIFLAND (SIWEL) — La police marocaine dans la localité rifaine d’Al-Hoceima a arrêté puis torturé à mort, à l’intérieur du commissariat central, Karim LACHQER, militant syndicaliste rifain de gauche. Cette mauvaise nouvelle a circulé rapidement depuis le matin du 27 mai sur les réseaux sociaux, et l’événement tragique devient une cause pour l’opinion publique rifaine et pour tous les démocrates et les militants des droits de l’homme du Rif et d’ailleurs. S’agit-il de l’assassinat d’un militant syndicaliste de gauche par un des organes de répression marocaine basé dans le Rif, à l’intérieur du même commissariat ou la même police assassinait 5 jeunes Rifains en marge de la première manifestation du mouvement 20 février à Al-Hoceima en 2011 ? C’est dans ce même commissariat que la police marocaine torturait des centaines d’activistes Rifains durant l’histoire contemporaine du Maroc.

Hommage à Samir Taroudjit : Il y a un an mourrait la dernière victime du printemps de 2001

On

TURKINE (SIWEL) — Le 30 mai 2013, il y a une année, jour pour jour, le jeune militant kabyle Samir Taroudjit est décédé à la suite d’une très longue hospitalisation après avoir subi les pires horreurs de la part des gendarmes algériens dans les locaux même de la gendarmerie de Tichy. Une année après sa mort, le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) a tenu à honorer la mémoire de ce jeune kabyle et une délégation composée de plusieurs responsables des coordination d’Aouqas , de Tizi n Berber et de Melbou, à leur tête Mouloud Mebarki, s’est déplacée au village de Turkine pour se recueillir sur la tombe du jeune Samir Taroudjit.

Communiqué du C.A.F: « Halte aux assassinats ! Halte aux arrestations ! Halte à la prédation du Makhzen sur le Rif ! »

On

PARIS (SIWEL) — Suite à l’assassinat du militant syndicaliste rifain Karim LACHQER dans les locaux du commissariat de police de la ville d’Al Hoceima, le Collectif des Amazighs en France a tenu à condamner cet odieux assassinat ainsi que les arrestations arbitraires dont sont victimes les syndicalistes rifains par le biais d’un communiqué dans lequel il dénonce la chape de plomb qui pèse sur le RIF et le régime de terreur qu’exerce contre lui le Makhzen. Ci-après l’intégralité de la déclaration

Le syndicaliste rifain, Karim LACHQER, enterré hier : le rapport de la médecine légal est accablant

On

TIGHANIMINE (SIWEL) — Karim LACHQER , assassiné le 27 mai au commissariat d’Al Hoceima a été enterré hier 29 mai dans son village natal de «Tighanimine », près d’Ait Qemra dans la région rifaine d’Al-Hoceima. La famille de la victime avait obtenu une autopsie de leur fils à Casablanca et le rapport des médecins légistes est accablant. Le rapport médical atteste en effet que la victime est décédée d’une hémorragie interne, une heure avant son arrivée à l’hôpital à 4h15 en provenance de commissariat de police. Soit moins d’une heure avant son arrestation entre 3h et 4 h du matin. Le rapport mentionne également que les traces constatées sur le corps de la victime ont été causées par des coups et blessures.

Rif/ le militant syndicaliste rifain Samir El-Morabit écope de deux mois de prison avec sursis

On

Al HOCEIMA (SIWEL) — Au Cours de l’assise de jugement qui s’est déroulée hier au tribunal de première instance d’Al Hoceima, le procureur du roi Mohamed VI a condamné le militants amazigh rifian, un syndicaliste connu, Samir El-Morabit, à 2 mois de prison avec sursis en plus d’une amende de 500 DH. Il était accusé par un agent du makhzen d’« insulte à un membre des force auxiliaires dans l’exercice de ses fonctions ». La condamnation du syndicaliste, plutôt « clémente » dans le contexte rifain intervient après l’assassinat de Karim Lachqer, un autre syndicaliste rifain, dans les locaux du commissariat central d’Al Hoceima.

Ghardaïa : Pas de « discrimination entre les enfants de l’Algérie », donc « pas de session spéciale » pour les candidats mozabites au Bac

On

ALGER SIWEL) — Nouria Benghebrit, la nouvelle ministre de l’Education nationale algérienne, a déclaré, lundi dernier qu’aucune « discrimination n’était faite entre les enfants de l’Algérie » et qu’il était « hors de question d’organiser une session spéciale du Baccalauréat pour les candidats de Ghardaïa ». Autrement dit, quand un responsable algérien déclare quelque chose, il faut systématiquement inverser le sens de ses propos tant il est évident, qu’au vu de la guerre ouverte menée depuis novembre 2013 contre les mozabites, il est impossible pour les lycéens mozabites de passer dans des conditions « acceptables » les épreuves du bac.

Crime au commissariat d’Al Hoceima : la police marocaine tente de falsifier l’acte de décès de la victime

On

AL HOCEIMA (SIWEL) — Hier 27 mai, entre 3 et 6 H du matin, la police marocaine dans la localité rifaine d’Al-Hoceima a arrêté puis torturé à mort, à l’intérieur du commissariat central, Karim LACHQER, militant syndicaliste rifain de gauche. La victime a été arrêtée aux environs de 3 h du matin, à l’entrée de la ville d’Al Hoceima, avant d’être conduite au commissariat de police où il sera torturé puis assassiné. Quelques heures plus tard, le corps de la victime est conduit à l’Hôpital où la police tente de faire pression sur les médecins pour signer un certificat de décès préétabli et falsifié, attestant que la victime était morte après son arrivée à l’Hôpital. Les médecins légistes qui ont reçu le corps de la victime sans vie ont refusé de signer le l’acte de décès falsifié

Libye : Le New York Times révèle que des armes fournies par les américains à l’armée libyenne ont été « volées par des milices »

On

NEW YORK (SIWEL) — Des armes fournies à une unité de l’armée libyenne formée par les Américains pour des missions « antiterroristes » ont été dérobées en août dernier par une milice, mettant fin à ce programme d’entraînement secret, a révélé mardi le New York Times. Ce programme financé sur des fonds secrets du Pentagone a été créé dans plusieurs pays du Sahel (Mauritanie, Niger et Mali), ainsi qu’en Libye, pour entraîner des commandos locaux à « traquer les militants extrémistes », notamment ceux affilés à la branche d’al-Qaïda au Maghreb (Aqmi), explique le quotidien. Petite question subsidiaire : Par quel miracle les USA, la France et tutti quanti, comptent-ils donc lutter contre le terrorisme quand ils favorisent l’installation et le maintien de tous les régimes qui produisent justement ce terrorisme, notamment à travers les institutions des Etats dont ils ont la gérance ?

Le Centre Amazigh de Montréal (CAM) organise, le 14 juin 2014, une soirée en hommage aux victimes du Printemps Noir

On

MONTREAL SIWEL) — Le Centre Amazigh de Montréal (CAM) organise, le 14 juin 2014, une soirée en hommage aux victimes du printemps noir. Pour rappel, la date du 14 juin a été définie par l’Anavad comme étant la journée de la Nation kabyle afin de redonner tout son sens à la marche historique de la Kabylie à cette date. En effet, le 14 juin 2001 avait vu près de deux millions de kabyles marcher sur Alger. Cette date est restée gravé dans la mémoire des kabyles, choqués par l’accueil « fraternel » que leur a réservé la capitale de ce qu’ils croyaient être leur pays. C’est au cours de cette soirée que le résultat du vote pour le drapeau kabyle sera annoncé, le vote du drapeau kabyle ayant lieu à Montréal 15 jours avant, soit le 31 mai 2014.

Répression dans le Rif: le militant Rifain Samir El-Morabit arrêté hier matin à Al-Hoceima

On

AL HOCEIMA (SIWEL) — Selon le site rifain Rifnow.com, le militant amazighe rifain, président de l’association Timuzgh et secrétaire général de la section d’Al-Hoceima du syndicat national des commerçants, a été arrêté hier matin (26 mai 2014) à l’intérieur du tribunal où il avait une session de jugement.

« Maroc : un pas en avant, deux en arrière ! » ou l’arnaque du mouvement du 20 février…

On

SIWEL) — Dans un article, publié dans le journal « Amazighworld » et qu’il nous a semblé « instructif » de reproduire dans nos colonnes, l’auteur, Mohammed Hifad, évoque la situation des amazighs au Maroc et l’arnaque du mouvement du 20 février et dit ceci : « Le scénario du 20 février est identique à celui des trois ans de la dite résistance entre la « déportation » de Mohamed V en 1953 et la dite indépendance du Maroc en 1956. Ces trois années ont été utilisées par la France et les Arabes marocains pour occulter deux décennies de la résistance armée amazighe au Maroc. Le 20 Fev. lui aussi, il veut faire éclipser le printemps amazigh, son aîné de plusieurs années, et le vider de sa substance dont il ne retient que cette fausse officialisation de tamazight ».

Propagande malienne : Le MNLA répond aux mensonges du gouvernement malien

On

KIDAL ( SIWEL) — Dans une déclaration rendue publique sur son site officiel, le MNLA revient sur les évènements du 17 mai dernier qui ont valu aux troupes maliennes d’êtres délogées du gouvernorat de Kidal après que ces dernières aient tiré sur la population civile et attaqué ses positions. Après que l’armée malienne ait été chassée du gouvernorat et de la ville de Kidal, le gouvernement malien a immédiatement accusé le MNLA d’avoir procédé à des exécutions sommaires. Le MNLA dément catégoriquement ces allégations mensongères et affirme n’avoir procédé à « aucune exécution sommaire », comme « attesté par le témoignage sur RFI des ex prisonniers libérés par le MNLA ».

La société française AREVA et le gouvernement nigerien trouvent un accord sur le dos des Touaregs

On

NIAMEY (SIWEL) — Le groupe nucléaire français Areva vient de signer avec le gouvernement du Niger un nouvel accord sur les conditions d’exploitation des gisements d’uranium qui se trouvent en territoire touareg dans le Nord du Niger. La signature de ce contrat est le résultat de plusieurs mois de négociations entre le Gouvernement du Niger et la société française d’exploitation de ce Minerai qui en tirera la plus grande dividende. Le gouvernement du Niger en tirera quelques miettes, qui iront gonfler les comptes en banque des apparatchiks du Niger tandis que le peuple Touareg, spolié de son territoire par la grâce des frontières coloniales qui ont scellé son sort, ne récoltera, quant à lui, que la pollution de ses nappes phréatiques, les cancers, les maladies infantiles et la destruction « durable » de son territoire.

Les prisonniers maliens du MNLA visités par le CICR

On

AZAWAD (SIWEL) — Les prisonniers maliens qui ont été faits par le MNLA au cours des affrontements qui l’ont opposé à l’armée malienne, lorsque celle-ci avait déclenché les hostilités contre leurs positions à Kidal, ont été visités par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Ce dernier a pu rendre visite à une cinquantaine de prisonniers maliens alors que ce même CICR n’a jamais pu donner la moindre nouvelle des centaines de prisonniers azawadiens, pour la plupart raflés parmi les populations civiles dans la brousse et les campements, nomades. Si le MNLA toujours apporté les preuves de son respect des conventions internationales, on ne peut pas décemment pas en dire autant des autorités maliennes qui n’ont pourtant jamais été rappelées à l’ordre.

Appel à l’élection du drapeau kabyle : Second vote en région parisienne le 31 mai 2014

On

PARIS (SIWEL) — Le réseau Anavad et le GPK, par la voix de son ministre chargé des institutions, Mass Ahmed Haddag, appellent au second vote pour l’élection du drapeau kabyle en région parisienne. Le 26 avril dernier, une partie des kabyles de la diaspora de la région parisienne avait en effet procédé à l’élection du drapeau de son choix sur la base d’une proposition de drapeaux. Ce samedi 31 mai, le second vote pour la région parisienne est organisé au 25, rue Lantiez 75017 Paris (Métro : Ligne 13, stations : Guy Moquet et / ou Brochant). Nous publions ci-après l’appel ainsi que les propositions de drapeaux en annexe.

Déclaration du Conseil des ministres de l’Anavad

On

(SIWEL) — Le Gouvernement provisoire kabyle s’est réuni en conseil des ministres hier 26/05/ 2014. Plusieurs points ont été inscrits à l’ordre du jour, dont la répression sanglante du 20 avril et le non-respect des droits de l’Homme, la grandiose mobilisation citoyenne kabyle du 27 avril autour du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), la commémoration des évènements du 19 mai à Vgayet, le vote citoyen pour le drapeau kabyle, la droit du peuple de l’Azawad à disposer de lui-même et le soutien au MNLA, les amazighs de Libye et le soutien au peuple mozabite a donné lieu à une déclaration que vous trouverez en annexe.

Le pouvoir algérien interdit à Oulahlou d’entonner « Pouvoir assassin »

On

HURA- WIZGAN (SIWEL) — Pour ne pas froisser les relais du pouvoir arabo-islamiste algérien en Kabylie, les organisateurs de la fête du burnous (Avarnus) au village de Hura, Σarc des At Yejjar, ont du faire renoncer au chanteur kabyle engagé Oulahlou de chanter son célèbre tube « Pouvoir assassin »

Portrait de l’écrivaine et scénariste kabyle: Hafsa Djenadi

On

FRANCE (SIWEL) — Hafsa Djenadi vient de finir son second roman qui illustre le parcours difficile des étudiants étrangers en France. Il paraîtra en septembre 2014 en France. Notre jeune écrivaine possède aussi un recueil de poèmes et de Nouvelles, ainsi que d’autres romans qui verront sans aucun doute le jour dans un avenir proche.