Education nationale : Le ministère de tutelle favorise les enfants des agents des services de répression

On

ALGER (SIWEL) — Le secrétaire général du ministère demande à ses services de toutes les wilayas du pays d’accorder des dérogations aux enfants n’ayant pas atteint l’âge légal de la scolarité pour les accepter directement en première année primaire alors que les autres enfants ne sont acceptés en préscolaire qu’à l’âge de 5 ans et de 6 ans en première année primaire sans aucune dérogation d’âge même pour les enfants des enseignants.

Mise au point de la famille Azem : « Ould Ali Lhadi est le mal venu chez nous et la Dépêche de Kabylie ment »

On

AGWNI GEGHRANE (SIWEL) — Dans une mise au point au directeur de la culture de Tizi-Wezzu et à la Dépêche de Kabylie, signée par Hocine Azem au nom de toute sa famille, ils réagissent aux informations rapportées par ce journal et démentent avoir reçus Ould Ali Lhadi, le jour de la veillée funèbre de la défunte sœur de Dda Slimane. En voici la mise au point.

Précison: l’inauguration du carrefour Matoub Lounes aura lieu le 02 juillet

On

Tawrirt Musa (SIWEL) — Selon des sources proches de la famille du rebelle , l’inauguration annoncée pour aujourd’hui du carrefour Lounès Matoub aura finalement lieu le 2 juillet contrairement à ce qui a été rapporté par certains titres de presse.

Message du MAK à la convention du RCD: « aucune constitution algérienne ne saurait convenir à la Kabylie »

On

ALGER (SIWEL) — « Sur la même ligne politique que l’Anavad, le Gouvernement Provisoire Kabyle en exil, le MAK se bat pour l’autodétermination de la Kabylie. Et pour nous, aucune constitution algérienne ne saurait convenir à la Kabylie, et à plus forte raison quand elle consacre l’Emir Abdelkader comme le père d’une nation mensongère, basée sur la contrefaçon historique. Le peuple kabyle aspire à sa propre constitution et à son propre Etat. Le peuple kabyle aspire à vivre en accord avec ses propres principes, ses propres valeurs et sa propre identité, aux antipodes et incompatibles avec celles, chimériques et dévastatrices, du monde dit arabo-islamique »

La « dépêche de Kabylie » tente de rafistoler le déshonneur du Bachagha Ould Ali Lhadi

On

AGWNI GGEGHRAN (SIWEL) —Dans un article intitulé « La sœur de Slimane Azem enterrée, jeudi, à Agouni Gueghran », la Dépêche de Kabylie fait dans la désinformation et le « rafistolage » pour tenter de camoufler le déshonneur qui caractérise le Bachagha Ould Ali Lhadi. En effet, le Bachagha avait été dépêché par sa hiérarchie la veille de l’enterrement de Nna Hedjila pour tenter d’imposer l’inhumation de la défunte ailleurs que sur la terre de ses ancêtres parce que celles-ci étaient convoitées par la gendarmerie algérienne. La dépêche de Kabylie, un organe appartenant à un autre bachagha de la même espèce, en l’occurrence Amara Benyounes, a tenté de démentir cette énième forfaiture de son « collègue », en commettant un article incroyablement mensonger qui a sidéré les habitants d’Awni Ggerghran tant le mensonge est grossier.

Le dernier au revoir à Nna Hdjila, soeur de Slimane Azem

On

AGWNI GGEGHRANE (Siwel) – Une foule nombreuse s’est déplacée à Agwni Ggeghrane pour l’inhumation Nna Hdjila, la soeur de Dda Slimane Azem, disparue à l’âge de 84 ans. C’est la mobilisation et le soutien des habitants d’Agwni Ggerghran qui a permis d’inhumer Nna Hdjila sur la terre de ses ancêtres :  » votre mobilisation a triomphé de l’injustice du régime algérien et ses relais locaux qui continuent de harceler la famille de Dda Sliman. Décidément, il les dérange encore 30 après sa mort en exil. » dira Hocine Azem, petit neveu de Nna Hedjila et de Slimane Azem.

Démission d’un élu à l’APC d’Agni Ggeghrane

On

AGWNI GGEGHRAN (SIWEL) — M. Baouane Moh Achour , élu sur une liste indépendante lors des élections locales de 2012, a démissionné de l’APC d’Agni Ggeghrane.

On ignore pour l’instant les raison officielles de cette décision politique. Selon des sources bien informées, M. Baouane Moh Achour , aurait déclaré: je ne peux pas siéger dans une Apc dont le président a tenté d’empêcher l’enterrement de la soeur de Slimane Azem sur la terre de ses ancêtres ».

Cet acte d’opposition peut servir d’exemple aux autres élus pour monter au créneau dans le sens de la dignité pour ne pas cautionner l’arbitraire et l’injustice du régime raciste d’Alger.

cdb,
SIWEL 281412 JUIN 13

En hommage à Matoub Lounes : Une banderole en faveur de l’autodétermination du peuple kabyle dans un gala d’Oulehlou à Lota.

On

Lota – Vgayet (SIWEL) — le 25 juin au soir, le chanteur kabyle Oulahlou a animé une soirée en hommage à Matoub Lounes à Lota dans la commune de Souk El Tenine. Comme à son habitue, il a enflammé la scène avec ces chansons engagées.

Tigzirt :Le fils du Chef de Daïra agressé et poignardé par ses amis intimes

On

TIGZIRT (SIWEL) — La Kabylie est la seule région de l’Algérie profonde qui est politiquement et depuis les temps les plus reculés livrée à la maffia politico financière, au banditisme, et au terrorisme politiques du clan d’Oujda, en vue de disloquer, de ruiner, et ainsi de semer de la terreur au sein de la société kabyle, dont la civilisation dépasse de loin l’apogée. Orgueilleux, le pouvoir algérien veut étouffer à tout prix la Kabylie et la transformer en véritable lieu de débauche. Le pouvoir devra revoir sa stratégie et il finira par se rompre et donner raison au peuple kabyle. L’avenir le déterminera. Qui vivra verra, le peuple kabyle triomphera et recouvrera sa souveraineté occultée par ces obscurantistes. Le temps a fini par nous faire comprendre que l’Algérie est une vraie industrie de maffia adepte du banditisme et en particulier de terrorisme politiques en cette terre bénie de Kabylie.

Nouvelle insulte à la Kabylie : le Bachagha Ould Ali Lhadi empêche l’enterrement de Nna Hedjila, sœur de l’illustre Slimane Azem

On

AGWNI GGEGHRANE (SIWEL) — Le régime raciste algérien innove dans la provocation en Kabylie. La gendarmerie algérienne à fait une bien étrange intrusion dans l’enterrement de Nan Hedjila, la sœur de Slimane Azem, injustement banni de la terre de ses ancêtres par le régime raciste algérien. C’est le Bachagha Ould Ali Lhadi qui a été missionné pour informer la famille Azem et le comité de village que les terres de la famille Azem était  » réservées  » à la construction d’une énième caserne de gendarmerie. Le cynisme écœurant du régime criminel d’Alger n’est pas une surprise en soi, mais les actes répugnants du Bachagha Ould Ali Lhadi dépassent de très loin toute imagination.

Témoignage de Said Laksi, ancien patriote et fils de martyr :  » L’amertume me pousse à bout « 

On

TAWRIRT MUSSA (SIWEL) — … 11 ans après les institutions de la région me menacent d’expulsion (heureux les martyrs qui n’ont rien vu)…. au moment même où les ennemis d’hier sont rémunérés, les terroristes indemnisés, les mêmes qui ont infligé les souffrances à notre grand peuple… les ennemis que nous avons combattus et qui sont devenus les heureux récompensés. Aujourd’hui je vie sous l’ombre d’une menace d’expulsion et une retraite d’invalidité dépourvue de richesse ainsi qu’une paie militaire que je n’ai pas perçu depuis au moins 3 ans.

Nna Hedjila, poétesse et sœur de Slimane Azem, est décédée ce matin à l’hôpital de Boghni

On

BOGHNI (SIWEL) — Nna Hedjila, poétesse et sœur du chantre de la chanson kabyle, Slimane Azem, est décédée ce matin à l’hôpital de Boghni, à l’âge de 84, suite à une longue maladie.Son enterrement aura lieu demain dans le village natal de la famille Azem, à Agouni Gueghrane à 13h.

L’Azawad ou la tragédie berbère à…répétition : toutes les rébellions touarègues ont été noyées dans le sang avec la bénédiction de la France

On

KIDAL (SIWEL) — le MNLA a tout perdu, trop d’ennemis et pas des moindres : la France et l’Algérie en premiers lieu, puis les tentacules des deux premiers: l’armée malienne et ses milices Ganda pour les tentacules françaises, et l’Aqmi, le Mujao, le MAA et l’ensemble des organisations islamo-terroristes que comptent le Sahel pour les tentacules algériennes. Puis viennent l’hostilité du Niger et l’indifférence criminelle de la communauté internationale. Le MNLA, avec toute la compréhension et l’indulgence dont il a bénéficié de la part de la population civile, ne semble plus du tout faire l’unanimité dans ses propres rangs : la stratégie de la division a bien marché. Le MNLA est disloqué et la population civile, terrorisée, fera, comme à chaque rébellion, les frais de la cupidité et de la lâcheté du monde dit « civilisé ».

Célébration du 15e anniversaire de l’assassinat du Rebelle : L’hommage du MAK à Lounes

On

TAWRIRT MUSSA (SIWEL) — Une forte délégation du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, (MAK), conduite par ses responsables s’est rendue, ce matin à Tawrirt Mussa pour un hommage au Rebelle assassiné le 25 juin 1998 en Kabylie.

Le FFS adhère à une nouvelle organisation arabe

On

RABAT (SIWEL) — Le secrétaire national en charge des médias, Yousef Aouchiche, a publié hier, dans le site officiel du Front des Forces socialistes, un communiqué faisant état de la participation d’une « délégation du FFS, dirigée par le Premier secrétaire » aux œuvres du « Forum Social démocratique arabe » à Rabat les 24 et 25. Le chargé aux médias du FFS s’est bien gardé de publier cette information dans une autre langue que celle dans laquelle le FFS se reconnait pleinement : la langue arabe.

La chaîne « Coran TV » tourne un reportage de propagande islamiste à Tizi-Ouzou le jour de la commémoration de l’assassinat de Matoub Lounes

On

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Des citoyens de Tizi-Ouzou ont envoyé un message d’indignation à Siwel dans lequel ils se sont déclarés ulcérés par la provocation de la chaîne de propagande islamiste algérienne (Coran TV) qui a choisi la date du 25 juin pour faire un reportage sur les islamistes, notamment sur leur vie, leurs écrits et leur conception de la religion, dans la capitale du Djurdjura désormais livrée aux repentis et aux salafistes, avec la bénédiction de la police et de l’armée.

Kabylie : Les gendarmes algériens font des ratissages de «population» et se comportent en imams moralisateurs

On

TIRMITINE (SIWEL) — Hier soir aux alentours du petit barrage de Tirmitine, sur la route menant vers Boghni, pas loin du cantonnement de la gendarmerie algérienne. Un groupe de citoyens kabyles était tranquillement entrain de profiter des rares moments d’évasion qui restent aux citoyens de Kabylie : le magnifique paysage de cette très belle région de Kabylie, loin des centres urbains et des repentis et autres barbus qui pullulent dans les agglomérations quand un convoi de gendarmes vient les sommer de « dégager les lieux » avec la courtoisie légendaire des gendarmes algériens, particulièrement en Kabylie. Ainsi, les gendarmes algériens ont comme seconde priorité le harcèlement des kabyles, après son étroite surveillance et éventuellement son massacre en cas de soulèvement contestataire.

Commémoration du 15e anniversaire de l’assassinat du Rebelle : Matoub Lounès plus vivant que jamais

On

TAWRIRT MUSSA WEƐMAṚ (SIWEL) — Dans le cadre de la commémoration de l’assassinat du poète et chanteur engagé kabyle Matoub Lounès par le pouvoir algérien, la fondation éponyme organise depuis mi-juin et jusqu’à fin juin, plusieurs activités culturelles qui ont lieu simultanément en Kabylie et dans la diaspora.

Les habitants de la région s’indignent et démentent la presse: Aucune fille n’a été enlevée à Michelet !

On

MICHELET (SIWEL) — Une panique générale s’est emparée des habitants ce matin à Michelet à cause de cette nouvelle erronée. « Les auteurs de ces articles doivent être sanctionnés » s’indigne un habitant qui a pris attache avec la rédaction Tamurt.

Quadrillage de la Kabylie : 10 nouvelles brigades de gendarmerie à Tizi-Ouzou et 32 autres sont à venir

On

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Pendant que les terroristes pullulent dans les maquis de Kabylie et que leurs petits camarades « repentis » courent les rues de Kabylie sous la protection des forces dites de sécurités, la gendarmerie algérienne annonce qu’elle a décidé d’installer 10 nouvelles brigades de gendarmeries à Tizi-Ouzou. L’objectif n’est pas, comme hypocritement annoncé, le renforcement de la sécurité en Kabylie, mais, bel et bien, la mise sous étroite surveillance de la Kabylie et l’étouffement de ses citoyens qui ont la fâcheuse habitude de protester pacifiquement contre ce régime honni et contre ses forces de sécurités criminelles, en particulier la gendarmerie déjà responsable du crime, toujours impuni, de 128 jeunes assassinés à l’arme de guerre en 2001

Iwadiyen (Kabylie) : Un groupe terroriste fait irruption dans une clinique pour récupérer des médicaments

On

IWADIYEN (SIWEL) — Malgré une présence militaire impressionnante en Kabylie, l’insécurité règne toujours en Kabylie. En effet, dans la nuit du 20 juin 2013, un groupe armé s’est rendu jusqu’à à la clinique des Iwadiyen et a dévalisé la pharmacie de la clinique des ses médicaments. Les terroristes sont tranquillement repartis avec leur butin, pendant que les citoyens passent des heures dans les bouchons en raison des barrages militaires….