Déclaration de la Confédération MAK d’At Yaâla ( Setif) : Yennayer 2964 : Tous à Tizi-Ouzou le 12 janvier

On

AT YAALA (SIWEL) – En cette date historique, la population d’At Yaâla tient à honorer la mémoire de l’un de ses enfants, le jeune Lyas Yaâqub (Lyes Yakoub) assassiné le 20/06/2001, à l’âge de 13 ans, par les gendarmes algériens. Aucun pardon ne sera jamais accordé et aucune paix ne sera jamais possible tant que justice n’aura pas été rendue aux victimes de ce crime d’Etat perpétré par le pouvoir algérien contre le peuple kabyle.

Soutien et solidarité avec les mozabites: Retour sur l’interdiction du rassemblement de Vgayet

On

VGAYET (SIWEL) — « L’interrogatoire durera plus de deux heures, après la diabolisation habituelle du MAK, les policiers nous avaient demandé si on soutenait « la cause palestinienne ? ». Un autre policier nous « conseille », de créer un nouveau parti si on voulait réussir. L’arrestation des militants du MAK dure minimum 6 heures. Ainsi, c’est la présence de la diversité RCD qui nous a « sauvé » selon un policier avant d’avouer que à Ghardaïa c’est les « ordres », en faisant un signe de la main, qui viennent « d’en haut » »

Attribution de logements sociaux à Vughni: La famille Amokrane proteste

On

VUGHNI (SIWEL) — Nous publions ci-après une « Lettre ouverte de Monsieur et Madame Amokrane Nourdine » à la commission d’attribution de logements sociaux et aux instances locales de Vughni. L’attribution des logements sociaux en Kabylie relevant d’une mafia qui sévit contre les familles nécessitant effectivement des logements sociaux pour les attribuer, contre monnaie sonnantes et trébuchantes, à des gens qui n’en ont nul besoin. La famille Amokrane dénonce cette injustice qui attribue, plusieurs fois de suite des logements sociaux à des personnes qui ne sont pas dans le besoin. La demande de la famille Amokrane date de 1994, il y 10 ans de cela.

Rencontres citoyennes :le MAK en discussion dans la région des Assi Youcef et Ath Mendes.

On

ASSI YOUSEF (SIWEL) — Une Délégation du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie conduite par le Président Bouaziz Ait Chebib, composée de Hocine Azem Secrétaire National aux Relations Extérieurs et de Ahcene Chérifi, membre du conseil national , s’est rendue dans la Commune de Assi Youcef pour rencontrer un groupe de Citoyens de cette région qui ont émis le vœu d’adhérer au MAK, en souhaitant une rencontre préliminaire avec la Direction du Mouvement pour mieux préparer le terrain et accorder une importance privilégiée au débat constructif.

Tizi-Ouzou : Pour Yennayer, les étudiantes et diplômées universitaires, candidates malheureuses au concours Miss Djurdjura se verront recommandées pour des postes « d’hôtesse d’accueil »

On

TIZI-OUZOU (SIWEL) — L’école hôtelière « le Jardin secret de Tizi Ouzou » organise un concours Miss Djurdjura le 12 janvier, pour fêter Yennayer. Le concours est organisé à la maison de la culture Mouloud Mammeri, laquelle est détenue par Ould Ali Lhadi qui n’est plus à présenter. Ce concours, qui ne met en concurrence que des candidates étudiantes ou diplômées universitaires, affirme organiser l’évènement le jour de l’an amazigh pour « valoriser l’image de la femme amazighe » selon les organisateurs de l’évènement.

Vgayet : répression policière lors d’un rassemblement de solidarité avec les Mozabites

On

VGAYET (SIWEL) — Lors d’un rassemblement de solidarité avec le peuple mozabite organisé aujourd’hui devant le siège de la Wilaya de Vgayet ,Youcef Oudjedi membre du conseil national du MAK et initiateur de cette action , une militante du MAK, un militant du RCD et un enfant de 12 ans ont été interpellés par les services de répression. Ils viennent d’être libérés à l’instant après un long interrogatoire.

Solidarité avec les mozabites: Le collectif des Amazighs en France appelle à la mobilisation

On

PARIS (SIWEL) — Le collectif des amazighs en France qui avait déjà organisé un rassemblement de solidarité avec les touaregs de l’Azawad l’année dernière lance un « appel aux organisations, associations et mouvements sociaux et politiques amazighs et autres en France pour qu’elles se mobilisent contre la répression violente exercée par les forces répressives algériennes contre les mozabites ». Nous reproduisons ci-après l’appel du collectif.

Que « Yennayer, jour férié » ne soit plus une revendication mais un acte posé par le peuple kabyle pour le recouvrement de son identité

On

KABYLIE (SIWEL) — Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie appelle le peuple Kabyle à cesser de revendiquer « Yennayer jour férié » et à l’observer concrètement dans les faits. le mouvement kabyle appelle les collectivité locales gérées par des formations kabyles à en faire de même et place ce Yennayer 2964 sous le signe de la solidarité et le dédie au peuple Mozabite : « Au regard des graves événements qui se déroulent dans le Mzab, le MAK dédie ce Yennayer 2964 au peuple frère mozabite qui subit de plein fouet le racisme primaire de l’Etat algérien » précise le communiqué du MAK que nous publions ci-après dans son intégralité.

L’Anavad « inquiet du racisme d’Etat » pratiqué par l’Algérie, dénonce une « tragédie à huis-clos dans la vallée du Mzab »

On

PARIS (SIWEL) — Le Gouvernement provisoire kabyle, Anavad, présidé par Ferhat Mehenni a dénoncé « La tragédie du peuple mozabite à Ghardaia ». Dans un communiqué signé de Makhlouf IDRI, ministre des droits humains et porte-parole, L’Anavad a fermement condamné « l’attitude raciste et criminelle du régime algérien envers le peuple frère amazigh du Mzab » et assure les mozabites « du soutien indéfectible de la Kabylie ». L’Anavad s’est déclaré « très inquiet de ce racisme d’Etat » et interpelle les iverses instances internationales pour « mettre un terme à la tragédie qui se déroule à huis-clos dans la vallée du Mzab. »

L’officialisation de Tamazight ne libérera pas le peuple kabyle ! par Farid ATTOUI

On

(SIWEL) — Tamazight langue officielle ne sera pas la panacée pour tous nos maux. Elle ne freinera pas l’arabisation de notre peuple qui lui vient de tous côtés tel un tsunami qui ravage tout sur son passage et qui arrache des parcelles entières à notre chère Kabylie. Elle ne nous protégera pas de cette colonisation de peuplement qui demain, fera subir au peuple kabyle les mêmes humiliations que subissent actuellement nos frères mzab sur leurs propres terres. Elle ne nous défendra pas contre leur racisme et leur violence en plein cœur de notre Kabylie. Elle n’épargnera pas à nos filles et à nos femmes leurs voiles et leurs tchadors. Elle ne nous sera d’aucune aide contre leurs plans macabres à notre égard, contre la « salafisation » de nos villes et de nos villages, contre leurs balles bien réelles et bien explosives…

Insinuant que les troubles de Ghardaia seraient lié à la présence d’éléments du MAK auprès de kameleddine Fekhar, le journal « Liberté » se met au service du régime

On

ALGER (SIWEL) — Dans un article intitulé « Les conflits inter communautaires risquent de reprendre à tout moment », publié aujourd’hui dans les colonnes du journal algérien « Liberté », le journaliste qui a commis cet article, visiblement sur commande, a inversé les rôles entre agresseurs et agressés tout en insinuant sournoisement que le MAK n’y serait pas pour rien.

Sortie d’un nouveau recueil de nouvelles en Kabyle: « Di lǧerra-k ay awal »

On

(SIWEL) — « Di lǧerra-k ay awal » (Sur ta trace, parole) est un recueil de nouvelles qui vient tout juste de paraître aux éditions lulu.com (self-éditions sur internet) signé par Mourad IRNATENE, un jeune auteur kabyle. Il s’agit de sa toute première publication. Ce recueil de 166 pages contient dix nouvelles dont une nouvelle hyponyme : « Di lǧerra-k ay awal » à travers laquelle Mourad IRNATENE a rendu un hommage à l’immense auteur kabyle d’expression française et gardien de la parole, Mouloud MAMMERI, en prêtant cette même parole, dans sa nouvelle, aux personnages de ce dernier.

Mzab: kameleddine Fekhar lance un « Appel de détresse urgent »

On

GHARDAIA (SIWEL) — Nous reproduisons l’appel de détresse du Dr. Kameleddine Fekhar, militant des droits de l’homme. Issu du peuple mozabite, cet ancien militant du FFS (Front des forces socialistes) se consacre maintenant à la défense de son peuple agressé depuis des années par les arabes châambas avec la participation active de la police algérienne. Aujourd’hui, la région amazighe de Ghardaia a reçu des contingents considérables de renforts en forces anti-émeutes. Sachant le degré d’implication de la police algérienne dans l’agression des mozabites, le pire est à craindre comme le souligne Kameleddine Fekhar. Ci-après l’appel de détresse, des photos et une vidéo, on ne peut plus explicite qui prouve l’attitude raciste et criminelle de l’Etat algérien vis à vis des amazighs.

Les Rifains et la question de la confiance

On

RIF (SIWEL) — Nous observons aussi, dans les mêmes débats, plusieurs question à propos l’alternative politique et institutionnelle du Rif, et les diligences pour répondre sur ces questions et sur la question de « c’est quoi l’action ? » où « qu’est ce qu’on va faire ? », et ce genre de questions, nous ne les voyons plus comme prématurées mais la question fondamentale à laquelle il nous faut chercher une réponse est : « est ce que nous pourrons arriver à nous faire confiance entre nous pour notre cause ? »

Tizi-Ouzou : la justice algérienne sévit contre les laissés pour compte de Drâa Ben Khedda.

On

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Hier, sur les 27 personnes initialement arrêtées sur la route reliant Alger à Vgayet via Tizi-Ouzou, 13 manifestants ont été placés sous mandat de dépôt par le procureur de Tizi-Ouzou. Ces manifestants, face à l’inertie de l’Etat qui n’entend pas ses doléances, a décidé d’occuper l’importante route reliant Alger à Vgayet. L’Etat les a effectivement entendu et placés illico sous mandat de dépôt.

Ghardaïa : les agressions des arabes châambas contre les mozabites se poursuivent avec l’appui de la police

On

GHARDAIA (SIWEL) — Régulièrement, la police algérienne, qui prétend intervenir pour mettre fin « aux affrontements intercommunautaires», alors qu’il serait plus juste de parler « d’agression des arabes châambas sur des mozabites », prête ouvertement main forte aux agresseurs arabes en tirant des bombes lacrymogènes et des balles en caoutchouc exclusivement en direction des Mozabites qui défendent leurs biens, leurs maisons et leurs familles.

La RN 9 fermée pour la 3e journée consécutive à Souk El Tenine

On

SOUK EL TENINE (SIWEL) — Mardi, pour la troisième journée consécutive, les habitants de Souk El Tenine, Melbou et Tamridjt ont bloqué les routes reliant l’Est à Bgayet via Souk El Tenine. Outre ce blocage, les manifestants ont observé une grève générale paralysant l’activité dans ces communes.

Il a tenté de violer une jeune fille hier au CHU de Tizi Wezzu : Le fils d’un repenti arrêté puis relâché par les services de sécurité

On

TIZI WEZZU (SIWEL) – Tout est permis pour les terroristes repentis. Un jeune de 25 ans a tenté hier de violer une jeune fille à l’intérieur du CHU Nadir Mohamed de la ville de Tizi Wezzu. La victime a échappé de justesse à la folie de cet homme.

Les services de sécurité jettent en prison 30 jeunes à Mirabeau

On

MIRABEAU (SIWEL) — 30 jeunes ont été arrêtés ce matin par les services de sécurité à la ville de Mirabeau, 10 km à l’ouest de Tizi Wezzu. Leur tort : réclamer leur prise en charge après les intempéries qui ont détruit leurs habitations précaires dans un bidonville de la ville de Mirabeau.

Kurdistan de Syrie, c’est maintenant ou jamais ?

On

KURDISTAN (SIWEL) — Les kurdes de Syrie, unique opposition au régime de Bachar El Assad qui aurait dû attirer l’attention des prétendues défenseurs de la liberté, de la démocratie et de la laïcité, sont les seuls à être dans le collimateur de tous : des djihadistes, de l’armée régulière de Assad et des turcs qui craignent par-dessus tout l’émergence d’une entité kurde alliée au PKK. Quant à l’occident, qui ne « voit pas » que les kurdes de Syrie existent, résistent et combattent bien plus efficacement ceux qu’il prétend combattre, il n’est pas inutile de préciser que c’est précisément dans le Kurdistan de Syrie que se trouve l’essentiel des réserves pétrolières.