Coupe du monde : La Kabylie bat le Tibet 8 à 1

LONDRES (SIWEL) — Reporté d’une heure, le match de classement comptant pour la 9ème à la 12ème place en demi-finale de la Coupe du monde de football regroupant 16 Nations sans Etat, a eu lieu ce jeudi 07 juin à 13h entre la Kabylie et le Tibet au stade Queen Elizabeth II d’Enfield Town FC.

Après l’entonnement de leurs hymnes nationaux devant leurs drapeaux respectifs, les deux équipes se sont saluées chaleureusement en s’échangeant des présents d’amitié sur le terrain – mais dès le coup de sifflet, il était évident que cela allait être une bataille.

Les deux équipes ont commencé fort, mais la Kabylie a eu le meilleur des échanges d’ouverture avec un Sami Boudia qui s’y frottait à plusieurs reprises. Cependant, le Tibet a commencé à se développer dans le jeu avec une bonne partie des chances de sortir de l’impasse.

Après 25 minutes, c’est la Kabylie qui marque le premier but, Sami Boudia passant devant un gardien tibétain quelque peu agité pour porter le score à 1-0.

Cinq minutes plus tard, le Tibet a vu l’un de ses joueurs, Karma Tsewang, expulsé pour jeu déloyal, une décision qui a menacé de mettre fin à leur assaut d’attaque. Cependant, cela ne devait pas être le cas, car quand Kalsang Topgyal a été accroché dans la surface de réparation , il s’est levé pour convertir le penalty et égaliser 1-1.

Mais juste avant le coup de sifflet annonçant la fin de la première mi-temps, Ilyas Hadid a porté le score à 2-1 pour la Kabylie.

Entamant la deuxième mi-temps avec sans cesse de progression, la Kabyliea a porté la marque à 3-1 grâce à Enzo Mezaib, ceci malgré que l’équipe tibétaine joue avec plus de brio, notamment en se rapprochant d’un effort à longue portée de Topgyal.

Quelques minutes plus tard, le même Enzo Mezaib a dépassé la défensive tibétaine fatiguante pour porter le score à 4-1 en faveur de la Kabylie.

Avec un match tirant presque à sa fin, la Kabylie a entrepris d’aller de plus en plus fort, tel l’éclair Sami Boudia a obtenu deux de plus pour porter le score à 6-1.

Mais l’équipe tibétaine n’était pas d’humeur à abandonner, elle a continué à attaquer mais le gardien de but kabyle Mourad Koulougli a su, en réalisant une série de sauts spectaculaires, garder les Tibétains à distance.

L’esprit et le soutien des supporters tibétains passionnés n’ont cependant pas empêché la Kabylie de marquer un 7ème but par Nadjim Bouabass et enfin un 8ème but par Sami Boudia qui en était à son 4ème du match.

Alors que les équipes quittaient le terrain, la victorieuse équipe de Kabylie a de nouveau offert la main de l’amitié en formant une garde d’honneur pour applaudir les Tibétains épuisés sur le terrain.

Cette fête du football a démontré le meilleur de l’amitié et comment le football peut unir les peuples du monde entier lorsque ceux-ci sont considérés poru ce qu’ils sont.

Le Tibet rencontrera les Coréens du Japon pour se départager les places 11  à 12.
 
Sortant vainqueur, la Kabylie affrontera en finale samedi 09 juin à 15h l’Abkhazie pour les places 9 à 10 au Coles Park Stadium d’Haringey Borough, à rappeler que l’Abkhazie est le champion du monde en titre CONIFA 2016.
 
Dans le pire des cas, la Kabylie fera partie du TOP10 sur 48 membres du classement CONIFA, pas mal pour une première participation à l’international, avec des joueurs kabyles issus des 4 continents et qui n’ont pu s’entraîner commes les autres équipes, du fait du harcèlmeent policier algérien qui menaçait de prison les joueurs et leurs familles.
 
Le trophée de l’édition 2018 de la Coupe du monde CONIFA sera disputé entre les finalistes Chypre du nord et Karpatalya demain samedi 09 juin à 18h au stade Queen Elizabeth II d’Enfield.
 
wbw
SIWEL 072300 JUN 18

Revoir le match sur TaqVaylit.TV

Partager ceci...