La Coordination Ouest du MAK-Anavad rencontre le militant condamné Achour Arrouche

IFIGHA (SIWEL) — Le militant souverainiste Achour Arrouche, père de famille, a été condamné à 3 mois de prison ferme et à une amende de 100 000 DA, par la justice algérienne.

Le maire FLN d’Ifigha est à l’origine de cette condamnation vu que c’est lui qui a porté plainte contre le militant souverainiste. Bien que le Président de l’Anavad avait appelé le maire d’Ifigha, à l’époque, pour qu’il abandonne la poursuite judiciaire et qu’il remette Achour Arrouche dans ses fonctions au sein de la mairie, le maire d’Ifigha est allé jusqu’au bout de sa démarche maléfique.

En effet, le maire FLN a porté plainte pour insultes. Il n’aura pas fallu plus pour que la justice algérienne prononce le lourd verdict de 3 mois de prison ferme et une amende de 100 000 DA contre le militant.

La Présidente de la Coordination Ouest du MAK-Anavad, Massa Rachida Ider, accompagnée de membres de la Coordination universitaire et de militants de la Coordination d’Iεezzugen, a rencontré Achour Arrouche hier, 09 octobre, et condamné cet acharnement contre un père de famille, qui vit dans des conditions très modestes. Elle a assuré le militant que le MAK-Anavad le soutiendra dans cette affaire, lui et sa famille. Massa Rachida Ider a appelé les militants à la vigilance. Elle a également prévenu les agents du pouvoir algérien, qui sont d’origine kabyle, contre leur excès de zèle : « La Kabylie sera indépendante et se rappellera de ceux qui ont offert des militants kabyles à la justice algérienne ».

Le militant a, quant à lui, assuré que cette affaire n’ébranle en rien son dévouement à la cause kabyle et que si le pouvoir algérien pense que c’est par la répression ou la prison qu’il va éteindre l’âme kabyle, il se trompe.

La Présidente de la Coordination ouest, qui suit de près ce dossier, a prévu de revoir Achour Arrouche aujourd’hui.

maa
SIWEL 101146 Oct 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire