Sélectionner une page
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE
MAK-ANAVAD
COORDINATION UNIVERSITAIRE DE TIZI WEZZU

 

Le 13 décembre dernier a eu lieu un gala à la résidence universitaire filles de M’douha durant lequel deux (2) militantes du MAK-Anavad et membres de la coordination universitaire de ce dernier ont brandi fièrement un drapeau kabyle tout au long du gala.

Aux environs de minuit, des agents de sécurité sont allés les voir pour leur confisquer de force et illégalement le drapeau. Les deux agents, dont un certain dénommé Moh Aksel, a saisi l’une d’elles par le bras, en la serrant et en lui criant dessus, tandis que l’autre qui se nomme Haddadi, lui a arraché le drapeau.
Ces actes, sont amplement considérés comme des agressions à l’encontre de ces jeunes militantes.

Par la suite, vers 01h00 passée du matin, deux autres agents se sont carrément rendus dans la chambre de ces étudiantes, violant ainsi leur intimité, et abusé de leur pouvoir en leur criant dessus, pour enfin confisquer leurs cartes de résidence… ceci, alors qu’ils n’avaient même pas le droit de pénétrer dans les pavillons, encore moins dans les chambres à des heures tardives, ou encore de prendre ce genre de sanction qui est illégale relativement au règlement intérieur de la résidence.

Le lendemain, elles ont été convoquées par le directeur de la résidence, Omar Guettal, qui a poussé l’intimidation plus loin en donnant un avertissement pour deux militantes dont le seul « tord » serait d’avoir lever le drapeau kabyle à l’intérieur de la résidence alors que les drapeaux algériens coloniaux eux sont accrochés par centaines, un acte que toute la famille militante universitaire dénonce sachant que, ce n’est pas la première fois que ce genre d’intimidations a lieu dans cette résidence.

Il faut souligner, que le travail des agents de sécurité, est de veiller sur la sécurité des résidentes et non de les harceler, juste parce qu’elles sont fières d’être Kabyles.

Sur ce, la coordination universitaire MAK-Anavad de Tizi-Wezzu, dénonce ce genre d’intimidations à l’encontre de nos militantes et met en garde les agents de sécurité du colon algérien contre toute nouvelle atteinte à n’importe quelle militante se trouvant à la résidence ou dans l’enceinte universitaire.

Coordination universitaire MAK-Anavad de Tizi-Wezzu

SIWEL 281034 Dec 17 UTC

Partager ceci...