Condoléances du Président Ferhat Mehenni au chanteur kabyle engagé Amirouche
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
LA PRÉSIDENCE
SECRETARIAT GENERAL

La mère du chanteur kabyle engagé, Amirouche, est décédée

Le chanteur kabyle engagé Amirouche vient de perdre sa mère dans la nuit de jeudi à vendredi.

Amirouche n’avait que quelques mois quand en 1964, son père, un combattant kabyle du FFS, était tué au combat contre l’armée des frontières de Ben-Bella/Boumediene lors du soulèvement de la Kabylie dont était issus la grande majorité des libérateurs de l’Algérie contre ceux qui ont confisqué l’indépendance et décidé que l’Algérie serait arabo-islamique.

Le militant indépendantiste kabyle qu’il est, résidant en région parisienne, ne pourra assister à l’enterrement de sa mère en Kabylie, prévu ce vendredi 16 février à partir de 13h00 au village At Ksar, dans le département de Tuvirett, car le pouvoir colonial algérien l’aurait arrêté dès sa descente d’avion pour ses prises de positions politiques.

En cette douloureuse circonstance, depuis Washington où il animera une conférence vendredi soir sur l’indépendance de la Kabylie, le président de l’Anavad Mas Ferhat Mehenni, au nom de l’ensemble des membre du Gouvernement provisoire kabyle en exil et du peuple kabyle, présente à Amirouche ainsi qu’à sa famille, ses condoléances les plus attristées.

Azul a Amirouche.
Ta mère était aussi la mienne. Nous partageons la même douleur.
Ta mère a fait une oeuvre magnifique en donnant naissance à un homme de ta qualité.
Je suis ton frère.
Tu la feras vivre à travers tout ce que tu fais d’honorable.
Seg ul

Mas Rabah Ghelid
Sécrétaire général de la Présidence
Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad)

— 30 —

SIWEL 160120 FEV 18

Partager ceci...

Laisser un commentaire