Communiqué de l’Anavad sur les feux criminels qui ravagent la Kabylie depuis une semaine
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
LA PRÉSIDENCE

Des centaines de foyers d’incendies criminels ravagent la Kabylie depuis une semaine. La chaleur y est infernale et l’air, saturé de fumée, est suffocant. Des morts et de nombreux blessés sont enregistrés. Des milliers d’hectares sont détruits et du bétail calciné. Le fait qu’ils se soient déclarés de manière simultanée, voire coordonnée, à travers toute la Kabylie, fait penser à un nouveau coup des militaires algériens, détournés de leur mission, pour mener en ce territoire colonisé, la politique de la terre brûlée. Cette année, l’étendue des foyers et l’ampleur des dégâts ont atteint des sommets jamais égalés.

Le fait qu’étrangement ces incendies ne se limitent qu’à la Kabylie, et le fait que l’État colonial algérien laisse les feux se propager sans intervention des corps de sécurité et de lutte contre les incendies, prouvent qu’il en est le commanditaire. L’armée, la police et la gendarmerie, si omniprésentes pour mater les manifestantes et manifestants du MAK-Anavad, croisent étonnamment les bras devant ces populations livrées à elles-mêmes.

L’Anavad dénonce et condamne de toutes ses forces cette guerre écologique que mène le pouvoir colonialiste algérien contre l’aspiration à l’indépendance du peuple kabyle.
Compte tenu de la gravité des faits et de la situation, il saisit immédiatement les instances internationales chargées aussi bien de la protection de la nature que du respect des droits des peuples à disposer d’eux-mêmes, pour s’impliquer dans le drame kabyle.

Il charge tous les Représentant(e)s Diplomatiques de la Kabylie à répercuter les informations relatives à cette tragédie auprès des gouvernements des pays où ils sont nommés.

Le président de l’Anavad va prendre une initiative diplomatique imminente.
Il appelle le peuple kabyle à la vigilance et à l’entraide.

Le Fonds de Souveraineté de la Kabylie est mobilisé pour acheminer aux sinistrés les dons qui lui seront faits.

L’Anavad rend hommage aux citoyennes et citoyens qui n’ont pas hésité aussi bien à mettre leur vie en danger en combattant à mains nues les flammes qu’à exposer leur liberté en relayant l’information, ne serait-ce que sur les réseaux sociaux.

Exil, le 13/07/2017
P/l’Anavad,
Mas Ferhat Mehenni, Président

SIWEL 131011 Jul 17 UTC

Partager ceci...